LE JOUR DU SEIGNEUR - DIEU BÉNIRA-T-IL SES ENFANTS DU DIMANCHE ?

Le jour du seigneur miniature1

Ecouter ce message en version VIDEO: cliquez-ici

LE JOUR DU SEIGNEUR

DIEU BÉNIRA-T-IL SES ENFANTS DU DIMANCHE ?

La grande confusion dans le service rendu à Dieu

Le jour où le "sabbat blasphématoire" des hommes religieux du dimanche sera définitivement châtié

1parolepourmonpeuple – Jean-Christophe Lenglet

Paris France – Mai 2015

 

Sous-titres

Le jour ou le vrai "jour du Seigneur" est devenu un simple "jour pieux" pour tous les "religieux du monde" – Le jour ou le vrai "jour du Seigneur" est devenu une messe universelle (c'est-à-dire "catholique") de la tradition des hommes (de Satan) – Mais le jour ou le vrai "jour de Seigneur" (le "jour de Yahweh") surviendra réellement pour juger le "jour du Seigneur" des hommes et ce qu'ils en ont fait – Le jour ou le vrai "jour de Yahweh" jugera ce monde et ses œuvres orgueilleuses, légalistes, révoltées, hautaines, méprisables et dignes de mort

 

 

Lecture

Joël 1:2 Anciens, écoutez ceci ! Et vous, tous les habitants du pays, prêtez l'oreille ! 15 Hélas ! Quel jour ! Car le jour de Yahweh est proche : Il vient comme un ravage fait par le Tout-Puissant.

Habakuk 2:1 Je me tenais en sentinelle, j'étais debout dans la forteresse et je faisais le guet, pour voir ce que Yahweh mon Dieu me dirait. 2 Et Yahweh m'a répondu et m'a dit : Ecris la vision, et grave-la sur des tablettes, afin qu'on la lise couramment. 3 Car Yahweh parlera de ce qui arrivera à la fin, et il ne mentira pas. Il viendra, il viendra, et il ne tardera pas.

 

 

1. Le (faux) jour du Seigneur – Une bonne nouvelle mais pour qui ?

Qu'est-ce que le "jour du Seigneur" pour toi ? – Un jour mis à part, mais pour faire quoi ? – Le "jour du Seigneur" est-il le "sabbat" ? – Que dit la Bible ?

1.1 -  Le "jour du Seigneur" (selon les hommes), un rituel personnalisable, souple, adaptable et agréable (à l'homme)

Le monde a pris l'habitude de considérer l'expression "le jour du Seigneur" comme étant un jour régulier de la semaine (en général le dimanche) que "les fidèles" mettent à part "religieusement" afin de venir vers Dieu ce jour-là, dans une attitude choisie et particulière, dans un rituel que chacun détermine et adapte lui-même comme étant sa manière à lui de servir Dieu (ce qu'il appelle "sa liberté" de servir son Dieu), par exemple en allant à l'église de jour-là, ou en écoutant des chants chrétiens ce jour-là, ou en adoptant une attitude spirituelle ou révérencieuse envers Dieu ce jour-là, ou en accomplissant des œuvres pieuses ou de bienfaisance ce jour-là, ou quelconque autre disposition, différente des autres jours, comme si l'homme désirait ainsi marquer ou impressionner, par son rituel ou par son action religieuse particulière, celui vers qui elle est dirigée, c'est-à-dire Dieu, de manière que ce Dieu juge son action d'homme bonne, valable, recevable et acceptable, que Dieu soit ainsi "satisfait" (apaisé ?) et l'homme tranquillisé, fortifié et rassuré. Question: si l'homme a besoin d'être tranquillisé, fortifié et rassuré, de quoi a-t-il peur ? N'est-il pas écrit : C'est par la grâce que vous êtes sauvés ?

 

1.2 -  Un mélange et une confusion entre le "jour du Seigneur" et le "jour du sabbat"

Ce concept du "jour du Seigneur" comme un dimanche mis à part pour Dieu, correspond en réalité à une confusion avec le "jour du sabbat", puisqu'il est question d'un jour de la semaine mis à part, différent des autres jours, et qu'il est question par ailleurs de la "consécration" à Dieu et du "service" que Dieu réclame à ses enfants, mais l'homme a oublié que la Bible attribut le concept du "jour du sabbat" à l'activité de l'homme (son travail) et non pas à son service envers Dieu. Autrement dit, l'homme doit interrompre son activité de la semaine (son labeur, son activité, son "gagne-pain") un jour par semaine, afin de respecter le commandement de Dieu, et ce dans le but "d'annoncer" par le sabbat le jour (prochain) du repos de Yahweh, le septième jour, jour qu'il a lui-même béni, selon cette Parole:

Exode 20:9-10 Tu travailleras six jours, et tu feras toute ton œuvre. 10 Mais le septième jour est le repos de Yahweh ton Dieu. Tu ne feras aucune œuvre en ce jour-là. Car Yahweh a fait en six jours les cieux, la terre, la mer, et tout ce qui est en eux, et s'est reposé le septième jour ; c'est pourquoi Yahweh a béni le jour du repos et l'a sanctifié.

 

1.3 -  le "jour du Seigneur" : un commandement de Dieu ou un rituel de la tradition des hommes ?

Question: La Bible enseigne-t-elle une telle "doctrine du dimanche" ou pas ? La réponse est "non" puisque Jésus lui-même a critiqué et combattu vivement les pharisiens qui enseignaient cette doctrine du dimanche (du sabbat), il les a traités "d'hypocrites" et de "menteurs" et leur a indiqué qu'ils avaient remplacé la loi de Dieu par leurs traditions d'hommes.

Luc 13:14 Mais le chef de la synagogue, indigné de ce que Jésus avait opéré cette guérison un jour du sabbat, prenant la parole dit à l'assemblée : Il y a six jours pour travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours-là, et non pas le jour du sabbat. 15 Hypocrites ! Lui répondit le Seigneur, chacun de vous ne détache-t-il pas son bœuf ou son âne de la crèche le jour du sabbat, et ne les mène-t-il pas boire ?

Matthieu 15:1 Alors des scribes et des pharisiens vinrent de Jérusalem auprès de Jésus, et lui dirent : 2 Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens ? 3 Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu par votre tradition ? 6 Vous annulez ainsi le commandement de Dieu par votre tradition. 7 Hypocrites ! Esaïe a bien prophétisé de vous, en disant: 8 Ce peuple s'approche de moi de sa bouche et m'honore des lèvres ; mais son cœur est très éloigné de moi. 9 Mais ils m'honorent en vain, en enseignant des doctrines qui ne sont que des commandements d'hommes.

 

1.4 -  Le "jour du Seigneur", un rituel trompeur qui cache en réalité le salut par les œuvres

En ce qui concerne le sabbat, la Parole de Dieu est claire et dit à l'homme: Exode 20:10 "Tu ne feras aucune œuvre en ce jour-là". Mais pourtant l'homme ne cesse de produire ce jour-là toutes sortes de rituels, d'actes et d'accomplissements, qui sont bel et bien des (bonnes) œuvres (d'homme). Mais cela conduit à quelque chose de beaucoup plus grave, puisque par cet égarement, l'homme considère donc finalement le service à Dieu comme étant une sorte de "travail" à accomplir et non plus une nécessité vitale, naturelle, plaisante, spontanée et joyeuse, tout comme le fait de se nourrir ou de dormir chaque jour, ou comme la relation naturelle entre un Père et son enfant, ou encore comme la relation entre un époux bien aimé et son épouse bien aimée, c'est-à-dire Jésus-Christ et son épouse, l'Eglise.

C'est pourquoi partant du principe (biblique) que tout "travail" mérite son "salaire", l'homme se sent ensuite en plein droit d'exiger de la part de Dieu le "juste" retour de son "travail" accompli pour Dieu, de son investissement, de son service et de ses efforts (laborieux et généreux) qu'il a fait envers son Dieu, et il attend donc de sa part en retour, des bénédictions, telles qu'une vie agréable, de l'argent, une bonne santé et des biens matériels (ce qu'il pense être le bonheur), et obtenir à la fin de sa vie l'entrée dans la gloire et dans le paradis de Dieu, comme une récompense méritée et gagnée, ce qui revient comme on le voit à un principe de salut par des œuvres, alors que la Bible enseigne clairement que nous sommes sauvés par la grâce et non pas par les œuvres. Nous sommes donc bien en présence d'une grave hérésie camouflée en "ange de lumière" (par le diable).

 

1.5 -  Un rituel irrespectueux, insultant, réducteur et blasphémateur envers Dieu

C'est finalement en réalité une manière déguisée "d'acheter" à Dieu sa bienveillance, sa clémence et ses bénédictions, comme un juste retour des bonnes œuvres que l'homme aurait donc faites pour lui Dieu, le "dimanche", soit le "jour du Seigneur". On voit bien que la relation avec Dieu est ainsi inversée puisque l'homme devient alors le donneur d'ordre de Dieu, le rabaissant à un distributeur de bénédictions et de bienfaits, le réduisant à un pantin que l'on ne sort et que l'on ne sert qu'un jour par semaine, le dimanche, et que l'on renvoie ensuite dans son ciel les autres jours, sans qu'il ait quelque chose à dire pendant le reste de la semaine. C'est pourquoi c'est aussi un grave blasphème.

 

 

2. Le (vrai) jour du Seigneur: le jour "UN"

Le jour de la lumière – Le jour où la lumière vient inonder les ténèbres – Le jour où la vie va être manifestée – Un jour de (re)nouveau, un jour de renouvellement, un jour de création (nouvelle), un jour de gloire (de Dieu) et de jugement – Un jour de révélation du juste jugement de Dieu

2.1 -  Le Jour "un" : un jour de révélation de "la lumière"

Qu'est-ce que le jour "un" d'après la Bible ?

Genèse 1:2 Il y avait des ténèbres 3 Dieu dit : Que la lumière apparaisse ! Et la lumière apparut. 4 Et Dieu vit que la lumière était bonne ; et Dieu sépara la lumière des ténèbres. 5 Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi fut le soir, ainsi fut le matin ; ce fut le jour un.

La révélation de la Parole de Dieu nous montre que le jour "un" correspond au moment où "la lumière" – c'est-à-dire Dieu lui-même – vient (viendra) éclairer "les ténèbres" – c'est-à-dire mettre à la lumière, révéler et dénoncer les œuvres "mauvaises" des hommes, "mauvaises" car inspirées par l'esprit des ténèbres, par l'esprit du mensonge, Satan le diable, l'adversaire et l'ennemi de la lumière qui est Dieu, dans le but de juger ces œuvres-là, d'accord ? C'est donc un jour de "révélation" car rien de ce qui est caché ne pourra rester caché, tout sera manifesté à la lumière (du jugement de Dieu) et recevra ainsi le "salaire" de ce que "mérite" ces œuvres en question, c'est pourquoi ce sera (aussi) un jour de jugement.

 

2.2 -  Le Jour "un" : un jour de jugement et de châtiment

Le jour "un" est donc le jour où Dieu éclaire de sa lumière les (œuvres des) ténèbres, afin premièrement de les révéler, puis de les condamner, et enfin de les frapper de son feu, avec le même feu destructeur que pour Sodome et Gomorrhe, et en provoquant la même surprise qu'au temps de Noé. C'est pourquoi ce jour est en réalité un jour de justice et de vengeance, un jour de (juste) châtiment de Dieu.

Esaïe 61:1 L'Esprit du Seigneur Yahweh est sur moi, car Yahweh m'a oint pour évangéliser les malheureux ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la liberté, et aux prisonniers l'ouverture de la prison ; 2 pour publier une année de grâce de Yahweh, et le jour de vengeance de notre Dieu.

 

 

3. Le vrai sens du "jour du Seigneur"

Un jour de jugement – Un jour d'accomplissement de la justice de Dieu – Un jour de triomphe glorieux du Dieu Saint qui est au-dessus de tout – Un jour préparé par Dieu pour faire plier tout genou devant lui – Un jour terrible et redoutable qui épouvante le diable et ses anges – Un jour qui devrait t'épouvanter toi-aussi

3.1 -  Le retour de Jésus-Christ dans sa gloire

Voici ce que la Bible enseigne au sujet du (vrai) "Jour du Seigneur" : c'est le jour où Jésus-Christ reviendra sur la terre afin d'accomplir deux choses:

1-       Libérer son peuple

2-       Juger les nations

Joël 3:1 Car voici, en ces jours-là, et en ce temps-là, quand je ramènerai les captifs de Juda et de Jérusalem, 2 je rassemblerai toutes les nations, et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat et là, j'entrerai en jugement avec elles.

 

3.2 -  L'enlèvement préalable de l'Eglise

"L'enlèvement de l'Eglise" est l'accomplissement d'un mystère, il correspond à l'instant où Jésus-Christ prendra son épouse (l'Eglise), qu'il enlèvera dans les airs. Question : quels sont ceux qui seront enlevés ? Est-ce que ce seront ceux qui fréquentent une église le dimanche ? Réponse : l'église véritable (celle qui sera enlevée) est constituée des véritables croyants, les vrais enfants de Dieu, non pas ceux qui se déclarent eux-mêmes "enfants de Dieu" ou "chrétiens" ou "sauvés" ou "membres d'une église", ou "travaillant pour Dieu" (comme pasteur ou diacre ou en faisant des œuvres pieuses ou humanitaires), ou "connaissant Dieu" ou même "croyant en Dieu" ou "croyant être connus de Dieu", ou prétendant "accomplir et obéir et être soumis à la Parole de Dieu", mais ce sont seulement ceux, et uniquement ceux, et exclusivement ceux, que Dieu seul reconnait lui-même comme étant ses enfants, et dont les noms sont inscrits sur le livre de vie de l'Agneau, selon l'ordre et le jugement de Dieu seul, d'accord ?

Sache que nous nous trouvons en ce moment dans les tout derniers temps prophétiques et que cet enlèvement de l'église est imminent, c'est pourquoi tous les (vrais) enfants de Dieu se préparent actuellement, ils reconnaissent les temps et entendent l'appel de leur Maître qui leur dit: "Voici je reviens dans quelques heures, préparez-vous !"

 

3.3 -  Le jugement des nations - Le jour de l'exécution du jugement de Dieu

Ce jour terrible et redoutable est le jour où Dieu en la personne de Jésus-Christ le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, ayant mis en lumière toutes les œuvres cachées des ténèbres, jugera les hommes et les nations, et selon la Bible, chacun recevra selon ses œuvres et selon la manière dont il aura reconnu ou pas, la souveraineté de Jésus-Christ. Ce temps de jugement est un mystère que Dieu seul connait, et nous savons seulement que personne ne pourra se maintenir debout devant le trône de la justice de Dieu, car ce jour-là, "tout genou fléchira devant moi", dit le Seigneur. Ceux qui n'auront pas accepté de plier les genoux devant Dieu pendant le temps de la grâce (c'est-à-dire aujourd'hui), seront frappés du feu de la justice de Dieu, et projetés avec le diable et ses anges déchus (démons) dans l'étang ardent de feu et de souffre de la colère de Dieu, dans laquelle ils subiront la souffrance et les tourments éternels correspondants à la souffrance et aux tourments qu'ils auront infligés à Dieu durant leur vie, en ayant refusé d'accepter l'offre de rachat du Fils de Dieu, mort pour payer le prix de leurs péchés et de leurs fautes, mais qu'ils auront préféré mépriser et piétiner, provoquant ainsi la souffrance et les tourments de Dieu en question, vous comprenez ?

 

3.4 -  Un juste châtiment

Dieu est juste et personne ne pourra se plaindre ce jour-là, de l'injustice de son jugement, car l'injustice qui règne actuellement sur la terre aura été préalablement arrêtée (Satan et ses démons arrêtés et mis en examen), et Dieu rendra donc à chaque personne, selon la justice de sa Parole, le "juste châtiment" correspondant "précisément" à l'injustice qu'il a subie, lui Dieu, par le péché et l'affront que l'homme révolté à commis contre lui, Dieu, chaque homme ayant préféré suivre la révolte de Satan, plutôt que de se repentir et de s'humilier et de rabaisser son propre orgueil et sa propre volonté au-dessous de ceux de Dieu.

Le diable lui-même sera jugé, et les ex-enfants de Satan, ceux qui se seront convertis (constituant l'Eglise) témoigneront eux-mêmes contre leur ancien père (le diable) et interviendront dans le procès du diable en tant que "témoins", ils dénonceront eux-mêmes la tromperie, le mensonge et les mauvais traitements infligés dans leurs vies par leur (ancien) père lorsque celui-ci était encore leur père, c'est pourquoi le jugement contre Satan sera sans appel et juste lui-aussi, et Satan sera lui-même condamné selon le respect total de la justice de Dieu, ce sera un jugement saint du Dieu saint, afin de conserver son royaume saint (sans le péché).

 

 

4. Préparez le jour du Seigneur !

Ceux qui entendront ce message diront: que devons-nous faire ? Réponse : "préparez-vous" et ensuite "préparez ce jour" en annonçant le message du Seigneur !

4.1 -  La sanctification sans laquelle personne ne verra Dieu

Comprenons que la "révélation" de Dieu pousse chaque personne à adorer Dieu, à le craindre, à désirer le servir, à avoir la passion de son Nom, ce qui incite à vouloir lui plaire et le satisfaire, c'est-à-dire se sanctifier, puisque Dieu est saint. Celui qui vit en restant attiré par les plaisirs du monde, et sans rechercher à se séparer (se sanctifier) de toutes les souillures du monde, démontre par-là qu'il n'est malheureusement pas du tout un (véritable) enfant de Dieu, mais qu'il est seulement désireux de recevoir la vie éternelle et d'aller au ciel plutôt qu'en Enfer. Si toi qui lis ceci, tu te trouves dans cette situation, alors lis le paragraphe suivant (4.2).

Joël 1:14 Sanctifiez le jeûne, publiez l'assemblée solennelle, assemblez les anciens, et tous les habitants du pays dans la maison de Yahweh votre Dieu, et criez à Yahweh. 2:2 Que tous les habitants du pays tremblent ! Car le jour de Yahweh vient ; car il est proche. 6 Les peuples tremblent en le voyant ; tous les visages en deviennent pâles et livides. 11 Certainement le jour de Yahweh est grand et terrible. Qui pourra le supporter ? 30 Et je ferai des prodiges dans les cieux et sur la terre, du sang et du feu, et des colonnes de fumée ; 31 Le soleil se changera en ténèbres, et la lune en sang, avant que le grand et terrible jour de Yahweh vienne. 3:12 Que les nations se réveillent, et qu'elles montent à la vallée de Josaphat ! Car là je siégerai pour juger toutes les nations d'alentour. 13 Saisissez la faucille, car la moisson est mûre ! Venez, et descendez, car le pressoir est plein, les cuves regorgent ! Car leur méchanceté est grande, 14 des multitudes, des multitudes, dans la vallée du jugement ; car le jour de Yahweh est proche, dans la vallée du jugement. 15 Le soleil et la lune s'obscurcissent, et les étoiles retirent leur éclat. 16 De Sion Yahweh rugit, de Jérusalem il fait entendre sa voix ; les cieux et la terre sont ébranlés.

 

4.2 -  La repentance préalable

Comment devenir un "enfant de Dieu" et être sauvé ? Comprends premièrement que lorsque Dieu te "touche", la première révélation que l'Esprit de Dieu fait en toi, l'homme, est de te communiquer le "sentiment de conviction du péché" puisqu'il est écrit: "Quand le Consolateur sera venu, il convaincra le monde de péché, de justice, et de jugement" (Jean 16:8). C'est pourquoi tant qu'une personne ne vit pas une repentance réelle et véritable, elle demeure incapable de préparer le Jour du Seigneur, et elle ne sera même pas en mesure de le comprendre véritablement. Si c'est ton cas, mon frère ma sœur, ne tarde pas et n'hésite pas davantage, tombe à genoux devant Dieu, humilie-toi et brise ton cœur et ton âme devant lui, afin qu'il te "touche" dans sa grâce et selon sa miséricorde (selon ses plans), et afin qu'il te donne cette révélation, sans laquelle tu ne deviendras jamais un chrétien, mais seulement une âme qui reste perdue et qui demeure seulement dans l'illusion d'être sauvée, d'accord ?

Pour les autres, vous qui avez déjà reçu la "révélation" de Dieu, restez dans l'humilité (autrement dit : "attention à l'orgueil") et fuyiez chaque jour la convoitise car la nature (pécheresse) de notre chair cherchera toujours à nous faire revenir vers le monde, même si nous l'avons déjà "vomi" dans le passé, car la Bible déclare que le proverbe suivant est vrai: " Le chien est retourné à ce qu'il avait vomi, et la truie lavée est retournée se vautrer dans le bourbier" (2Pierre 2:22). Seule l'humilité et un esprit et un cœur brisé devant Dieu, autrement dit la soumission à Dieu, peuvent nous permettre de marcher vers la sainteté et nous préserver purs jusqu'au jour de l'avènement du Seigneur, jour où le salut deviendra réalité.

Joël 2:12 Maintenant encore, dit Yahweh, revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations ! 13 Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et revenez à Yahweh, votre Dieu ; car il est compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté. 32 Et il arrivera que quiconque invoquera le Nom de Yahweh sera sauvé ; car le salut sera sur la montagne de Sion et dans Jérusalem, comme l'a dit Yahweh, et parmi le reste que Yahweh appellera. 3:16 Yahweh est le refuge pour son peuple, et la forteresse pour les enfants d'Israël. 17 Et vous saurez que je suis Yahweh, votre Dieu, qui habite à Sion, ma sainte montagne. Jérusalem sera sainte, et les étrangers n'y passeront plus.

Psaume 58:11 Le juste se réjouira quand il aura vu la vengeance ; il lavera ses pieds avec le sang du méchant. 12 Et chacun dira : Quoi qu'il en soit, il y a une récompense pour le juste ; quoi qu'il en soit, il y a un Dieu qui juge sur la terre.

 

1 parole pour mon peuple – http://www.1parolepourmonpeuple.net – Des messages de Dieu pour son peuple – Abonnez-vous à la newsletter sur le site

ATTRIBUTIONS - DROITS D'AUTEURS - CREDITS PHOTO

Images

zagart701 / pt.123rf

Ruud Morijn / pt.123rf

photosk10 / Foter / CC BY-NC-SA

Date de dernière mise à jour : 03 Mai 2015