SE DÉCLARER "PASTEUR", EST-CE BIBLIQUE ?

Se declarer pasteur est ce biblique miniature2

Se déclarer "pasteur", Est-ce biblique ?

 

1- Comment discerner le pasteur "biblique" du pasteur "auto-proclamé" ?

2- Comment chercher Dieu, et où le chercher ? comment le servir "bibliquement" ?

Que dit la Bible ?

 

 

Question posée par un internaute

Shalom, merci pour vos messages c'est un régal spirituel & surtout de vérité biblique. Une question : voilà, je connais un chrétien converti, il a en gros 30 ans, il dirige une église d'une dizaine de croyants jeunes dans la foi. Souvent il m'a dit qu'il n'était pas pasteur mais il prêche. Depuis 2 jours je constate sur son site qu'il a écrit qu'il était pasteur. Mes connaissances spirituelles me disent : on ne se nomme pas pasteur par orgueil pour épater. Je ne suis pas pour les études bibliques dans un institut, moi j'apprends avec mon Seigneur, il me forme, je ne cherche pas à être pasteur. Qu'en pensez-vous ? Soyez bénis.

 

Réponse

Bonjour, En vue de répondre à votre question, nous pouvons lire ce passage :

Ephésiens 4:11 Lui-même donc a donné les uns pour être apôtres, les autres pour être prophètes, les autres pour être évangélistes, les autres pour être pasteurs et docteurs, 12 pour travailler au perfectionnement des saints, pour l'œuvre du service, pour l'édification du corps de Christ, 13 jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme parfait, à la mesure de la parfaite stature de Christ, 14 afin que nous ne soyons plus des enfants flottants et emportés çà et là à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes et par leur ruse à séduire artificieusement. 15 Mais afin que, suivant la vérité avec la charité, nous croissions en toutes choses en celui qui est le Chef, c'est-à-dire Christ, 16 dont tout le corps bien ajusté et lié ensemble par toutes les jointures de son assistance, tire son accroissement selon la force qu'il distribue à chaque membre, afin qu'il soit édifié dans la charité.

 

1. Le pasteur "biblique"

La nomination

Premièrement, nous constatons dans notre passage que c'est Dieu lui-même (Christ) qui "nomme" les uns comme apôtres, les autres comme pasteurs, etc. Le pasteur ne se nomme donc pas lui-même pasteur mais c'est bien Dieu qui le "nomme" lui-même en tant que tel. Nous pouvons donc comprendre qu'une sorte "d'auto-proclamation" telle que vous la décrivez semble suspecte, et surtout dangereuse pour le frère en question, qui en se nommant lui-même pasteur, met lui-même une pierre d'achoppement devant ses propres pieds. Car, que Dieu ait véritablement nommé ce frère pasteur ou pas, en agissant ainsi, il risque de pécher par orgueil, comme vous l'avez dit. Notons au passage que les apôtres de Jésus eux-mêmes ne se sont jamais nommés eux-mêmes "apôtres" (comme un "titre") mais que c'est plutôt une fonction, une charge qu'ils ont assumée (endurée ?) de fait, l'ayant reçue de la part de Dieu, d'accord ?

Une "charge" donnée par Dieu

Le pasteur "biblique" constate donc par lui-même que Dieu l'a nommé en tant que tel, mais il ne s'agit pas pour autant d'un "titre" ou d'un "emploi" comme on pourrait être policier ou conducteur de bus dans le monde, mais il s'agit bien plutôt d'un "service" (une "charge" ou un "joug") qui consiste à œuvrer pour Dieu, comme chaque chrétien le fait naturellement dans sa vie de tous les jours, autrement dit, c'est une louange, c'est notre manière de manifester quotidiennement et naturellement la gloire de Dieu à travers notre vie, ou disons plutôt c'est la manière que Dieu a lui-même choisie pour que notre vie manifeste sa gloire, et cette manière est différente pour chaque personne, puisque qu'il a plu à Dieu de nommer "les uns comme apôtres, les autres comme pasteurs et docteurs", etc, d'accord ? Le pasteur ne doit pas non plus "s'élever" au-dessus des autres mais plutôt se mettre au service des autres, il ne domine pas, mais il montre l'exemple (de la soumission à Dieu). C'est ce qui ressort du verset d'Ephésiens 4:12 que nous avons lu : "pour le perfectionnement des saints, le service, l'édification".

Une activité réservée à une élite ?

Question : cette activité de "perfectionnement des saints, de service et d'édification" est-elle réservée aux seuls frères que Dieu a nommés "pasteurs" ? Réponse : non, pas du tout, puisque Dieu nous recommande ceci :

1Thessaloniciens 5:11 "C'est pourquoi exhortez-vous réciproquement, et édifiez-vous tous, les uns les autres, comme aussi vous le faites".

Hébreux 10:24 Veillons les uns sur les autres pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres.

Nous devons donc comprendre que cette "activité pastorale" qui consiste à "veiller sur les frères", à les encourager, les exhorter, les édifier, etc, n'est pas du tout réservée au seul pasteur (de l'église locale), mais que Dieu appelle en réalité chaque chrétien, chaque enfant de Dieu, à exercer "une certaine activité pastorale", naturellement dans sa marche chrétienne quotidienne, envers les frères qui l'entourent. Autrement dit, le fait de devenir chrétien te donne automatiquement "une certaine charge pastorale" envers les autres chrétiens qui t'entourent, comme eux-aussi reçoivent également "une certaine charge pastorale" envers toi, en veillant sur toi et sur ta vie chrétienne. Pourquoi ? En fait, c'est parce que Dieu lui-même travaille au-travers de chaque enfant de Dieu, et c'est son Esprit qui est en toi qui travaille de cette manière, en te transmettant "le souci des âmes" (aussi bien celles qui sont sauvées que celles qui restent encore dans l'erreur), et comme Dieu est LE GRAND PASTEUR, alors il te fait agir et travailler toi-aussi comme lui, le grand pasteur, qui vit en toi, selon sa volonté, d'accord ?

Question : quelle est la différence finalement entre tous les chrétiens et celui que Dieu a nommé et désigné "pasteur" ? Le pasteur nommé par Dieu a reçu un "joug" particulier de la part de Dieu, qui est différent de celui des autres. En clair, il devra rendre des comptes à Dieu avec une sévérité plus grande, car il est écrit ceci :

Luc 12:48 il sera beaucoup redemandé à quiconque il aura été beaucoup donné, et on exigera plus de celui à qui on aura beaucoup confié.

 

2. Comment reconnaître qu'un pasteur est "biblique" ?

Différencier le berger du loup

Comment reconnaître que c'est bien Dieu qui a nommé ce frère comme "pasteur" et non pas que c'est lui-même qui s'est auto-proclamé ? C'est simple, le pasteur "biblique" (nommé par Dieu) enseigne les frères (les brebis) dans le but de les amener à Dieu, mais il ne les "capture" pas. Autrement dit, il centre son message sur Jésus-Christ et non pas sur lui-même (sa personne, l'homme), et il prêche l'obéissance et la soumission à Dieu et non pas à l'homme (à lui-même ou à une organisation d'homme telle que son église). Or, si on constate que l'enseignement et le discours de ce pasteur consistent à rassembler autour de sa propre personne (et non pas celle de Jésus), et à appeler à la fidélité envers son église locale et/ou envers lui-même (le pasteur) au lieu d'appeler à la fidélité à Jésus-Christ seul et la soumission à sa Parole la Bible, alors c'est la marque que ce pasteur est "du monde" et non pas "de Dieu", c'est donc un loup et non un berger, selon la Bible.

1Corinthiens 2:1 Pour moi donc, mes frères, quand je suis venu chez vous, je n'y suis pas venu avec des discours pompeux, remplis de la sagesse humaine, en vous annonçant le témoignage de Dieu. 2 Car je n'ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié.

Reconnaitre le vrai chrétien du faux

Par extension, et étant donné que tout chrétien a reçu comme on l'a dit plus haut, "une certaine charge pastorale" envers les frères, nous pouvons donc conclure que ces critères s'appliquent également à tout chrétien. Autrement dit, si un frère centre son discours et son enseignement sur l'homme (lui-même ou son pasteur ou son église locale) et non pas sur Jésus-Christ seul et l'autorité de sa Parole, alors nous pouvons très fortement conclure que ce chrétien est un chrétien d'apparence, un chrétien qui adhère seulement au message de la repentance, de la vie éternelle et du salut offert par le sacrifice de Jésus, mais qu'il n'a jamais vraiment rencontré Dieu, en clair il n'est pas converti. En général, cette personne restera chrétienne tant qu'elle y trouvera son intérêt (la joie du salut, les bénédictions de Dieu), mais aussitôt qu'une épreuve plus difficile surviendra, elle préférera tout abandonner, autrement dit elle ne sera jamais prêt à mourir pour Jésus.

 

3. L'église des hommes – Une réponse à la demande de l'homme

Qu'est-ce que l'Eglise de DieU ?

Ici, nous devons bien comprendre les termes. L'Eglise de Dieu (la seule et la "vraie Eglise", l'Ekklesia biblique) est celle que Dieu seul voit et construit chaque jour, pourquoi ? Premièrement, cette Eglise est cachée aux yeux des hommes selon Colossiens 3:3 "Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. 4 Quand Christ, qui est votre vie, apparaîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire". D'autre part, tout chrétien véritablement converti est ajouté à cette Eglise-là (l'Ekklesia de Jésus) par l'action de Dieu lui-même et non celle des hommes, selon Actes 2:47 "Et le Seigneur ajoutait tous les jours à l'Eglise des gens pour être sauvés". En résumé, nous avons donc 2 critères essentiels qui caractérisent la véritable Ekklesia :

1-       L'Eglise de Jésus est cachée

2-       Elle est gérée par Dieu et non par des hommes

 

L'ÉGLISE DES HOMMES S'OPPOSE À L'EGLISE DE DIEU

Partant de ce principe, toute autre forme "d'église" est par définition une église du diable, autrement dit "de l'adversaire", une église d'opposition à Dieu, donc une église et une organisation de l'Antichrist, "anti-christ" car elle "s'oppose à Christ". Comprenons que l'église des hommes n'est pas seulement dans les bâtiments, car elle peut être aussi dans les maisons, à partir du moment où l'organisation et l'enseignement correspondent à ce que nous avons décrit, c'est-à-dire la concentration du message autour de l'homme et non pas exclusivement sur Dieu et sa Parole, autrement dit sur Jésus-Christ, vous comprenez ?

Dans la pratique – Comprendre le message de Dieu pour aujourd'hui

D'une manière pratique, comprenons que le fait de créer un lieu de rassemblement et d'y organiser des réunions régulières correspond de fait à créer une église (bâtiment d'hommes), ce qui parait contraire au message que Dieu donne actuellement à ses enfants, puisque le message d'aujourd'hui est de "sortir" des églises des hommes (avant que Dieu ne les frappe), et non pas de "concentrer" les chrétiens dans des bâtiments autour d'un pasteur, d'un responsable ou d'un pape, n'est-ce pas ?

Un homme idolâtre et rebelle à Dieu

Comprenons que premièrement l'homme est idolâtre par nature depuis le péché d'Adam, deuxièmement l'homme aime être dominé par un conducteur (un homme), troisièmement l'homme s'emploie ensuite à idéaliser et à révérer ce conducteur ("révérant-pasteur") ce qui a pour effet de le corrompre, et avant de lui réclamer (quatrièmement) des idoles à adorer, selon la faiblesse de son cœur idolâtre, des idoles plutôt que Dieu, comme on le voit avec Aaron et le peuple d'Israël dans le désert, Aaron qu'ils ont corrompu et auquel ils ont réclamé de fabriquer un veau d'or afin de l'adorer et de se réjouir devant lui, reproduisant ainsi ce qu'ils avaient appris auprès des Egyptiens pendant 400 ans. Nous en trouvons de nombreux autres exemples dans la Bible, comme les rois d'Israël successifs qui dominaient sur le peuple et qui conduisaient celui-ci à l'idolâtrie au lieu de l'exhorter à rester attaché à Dieu, les pharisiens faisaient eux-aussi la même chose, et nous trouvons le summum de cette contradiction de l'homme dans sa relation avec Jésus, puisque les hommes l'ont d'abord accepté, suivi et vénéré en tant qu'homme (tant qu'il faisait des miracles considérés comme avantageux pour lui le peuple, guérissant les malades et nourrissant les foules), mais qu'ils l'ont ensuite rejeté en tant que Dieu, parce qu'il révélait alors leurs cœurs méchants et leurs œuvres mauvaises. Ils sont donc passés de la vénération du "pasteur-homme-Jésus" au rejet de "Jésus-Dieu". Or c'est bien la double attitude que nous trouvons actuellement dans nos églises (des hommes) modernes.

La (fausse) église des hommes n'est qu'une réponse à la demande des hommes

Aujourd'hui c'est la même chose, on préfère établir, s'attacher et révérer un homme (un pasteur ou un pape) dans un "lieu de culte déterminé" (un bâtiment d'homme), plutôt que de révérer Dieu, car d'une part l'homme est attaché à celui qu'il voit de ses yeux, et que d'autre part il désire cacher ses œuvres qui sont mauvaises, sans oublier que l'homme ne lit plus la Bible, ce qui lui permettrait pourtant de démasquer les faux enseignements.

Or Dieu est invisible tandis que les hommes et les bâtiments d'hommes frappent (et séduisent) les yeux des hommes. C'est pourquoi les pasteurs (du monde), bien qu'ils agissent par cupidité et par intérêt personnel, ne font que répondre à la demande des hommes, en créant des bâtiments d'églises habités par des hommes (qu'ils élèvent artificiellement au moyen de soutanes ou de costumes particuliers), afin de dominer sur les hommes (lesquels réclament eux-mêmes de tels traitements), et les hommes vénèrent alors volontairement ces hommes-là plutôt que Dieu, ils les corrompent de cette manière (beaucoup étant cependant déjà corrompus auparavant), et il réclament ensuite à ces hommes-là qu'ils leur fassent entendre des fables plutôt que la vérité, pour les raisons que l'on a déjà mentionnées plus haut (entendre des choses agréables et non des vérités dérangeantes).

Les hommes se complaisent alors dans des rituels plus ou moins ridicules voire cruels parfois (comme les sacrifices d'enfants) qu'ils établissent comme leurs traditions, et ils prétendent ainsi servir Dieu mais ce sont en réalité des cultes rendus à des démons, ce qui donne des droits et des entrées au diable. C'est pourquoi la Bible dit à propos de l'église de Pergame : Apocalypse 2:13 "Je connais le lieu où tu habites, à savoir là où est le trône de Satan". La révolte contre Dieu est alors totale, c'est pourquoi la colère de Dieu ne peut alors que tomber sur ces hommes et ces lieux, d'où le message actuel du Seigneur : sortez de ces lieux, mon peuple !

2Timothée 4:3 Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine, mais aimant qu'on leur chatouille les oreilles par des discours agréables, ils chercheront des docteurs qui répondent à leurs désirs. 4 Et ils détourneront leurs oreilles de la vérité et se tourneront vers les fables.

 

4. Comment pouvons-nous servir Dieu ?

Le service dans la soumission

Le schéma que vous décrivez vous-même, c'est-à-dire de vous laisser guider et enseigner vous-même par le Saint-Esprit, chez vous à la maison, sans fréquenter une assemblée (des hommes) est très bon car il est biblique. Il implique une soumission de votre part à l'Esprit de Dieu et à sa volonté, une recherche personnelle au travers de sa Parole, une écoute de Dieu au travers de la méditation et de la prière, une vraie dépendance à Dieu seul, à sa Parole et non pas aux hommes. De cette manière, vous apprenez à reconnaitre la voix de Dieu et vous laissez le Saint-Esprit entièrement libre de faire de vous ce qu'il veut, de vous enseigner ce qu'il veut, et de vous amener là où il veut, ce que personne sauf Dieu ne peut comprendre véritablement (pas même vous). Pourquoi ce schéma est-il aussi bon ?

Un Dieu caché mais souverain

Comprenons que Dieu est souverain et qu'il nous a tous créés dans un but très précis puisque la Bible dit que "Yahweh a fait toutes choses pour lui-même (ou pour un but)" Proverbes 16:4. Tout chrétien devrait donc avoir comme objectif que Dieu puisse accomplir dans sa vie le but pour lequel il l'a créé, n'est-ce pas ? Mais Dieu étant comme on l'a dit un Dieu "caché", ses projets, ses plans et ses desseins le sont également, n'est-ce pas ? C'est pourquoi Dieu ne réclame pas à ses enfants la compréhension de ses plans (puisqu'ils sont "cachés") mais bien plutôt l'obéissance à ses ordres (ce que l'homme peut apprendre à entendre de mieux en mieux, comme on l'a dit plus haut). Voilà pourquoi la soumission et la relation intime et personnelle avec Dieu à la maison est aussi importante.

L'obéissance le point central du service à Dieu

Un chrétien est donc quelqu'un qui est capable d'obéir à Dieu même s'il ne comprend pas ses plans ni sa volonté ni ses objectifs. C'est exactement ce qu'on fait les patriarches, Abraham, Moïse, et tous les autres, ont accepté d'obéir aux ordres de Dieu sans pour autant connaître ses plans, et c'est la raison pour laquelle les plans de Dieu ont pu s'accomplir, par leur obéissance à Dieu. On comprend mieux pourquoi la Parole de Dieu est si stricte sur l'obéissance. Question : Pourquoi Dieu désire-t-il agir ainsi avec ses enfants ?

Une manière pour Dieu de protéger ses enfants

N'oublions-pas que Dieu est un chef de guerre, et que s'il s'abstient volontairement de communiquer ses plans à ses propres enfants, c'est afin de les protéger des attaques de Satan. Ceci est révélé par Esaïe 42:19 "Qui est aveugle, comme le serviteur de Yahweh ?" Autrement dit, un chrétien ne pourrait pas révéler les plans de son Dieu, même sous la torture car il ne les connait pas. C'est exactement comme dans les banques où nous lisons sur des panneaux : "Nous ne détenons pas la clé des coffres, toute attaque est inutile". Dieu est parfait, non ?

 

5. Un verset mal compris : abandonner son église ?

Hébreux 10:25 N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous les uns les autres, et cela d'autant plus que vous voyez approcher le jour.

Ce verset est souvent utilisé par les pasteurs (du monde) pour inciter les chrétiens à rester attaché à leur église locale, mais la compréhension est en réalité exactement opposée à cette idée, puisque la Bible nous apprend par ailleurs que les chrétiens sont invités par Dieu à exercer un discernement spirituel (1Thessaloniciens 5:21 "Eprouvez toutes choses"), à vérifier si l'enseignement reçu est bien conforme à la Parole de Dieu, comme le faisaient les Béréens avec Paul et Silas (Actes 17:11 "et ils examinaient tous les jours les Ecritures, pour voir si ce qu'on leur disait était exact"), et à rejeter et se séparer de tous ce qui n'est pas biblique dans le but de se conserver saints (Ephésiens 5:11 "ne participez pas aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais au contraire condamnez-les !"). On voit bien que ceci est incompatible avec la compréhension de "rester attaché à une assemblée locale" qui ne donnerait pourtant pas un enseignement biblique et qui ne serait pas ainsi un "lieu sain" (par opposition à malsain) pour le chrétien, lequel empêcherait alors le chrétien en question de se conserver saint devant Dieu. Quelle est donc la (bonne) compréhension ?

Le sens du verset "N'abandonnons pas notre assemblée" est en réalité "N'abandonnons-pas le principe de nous assembler entre croyants" autrement dit "la communion fraternelle", puisque le Seigneur déclare d'une part prendre plaisir à être présent lorsque deux ou trois s'assemblent en son Nom (Matthieu 18:20), et que d'autre part, il déconseille clairement aux chrétiens de rester isolés (des autres chrétiens) puisqu'en tant que brebis, c'est dangereux à cause du loup qui rôde en cherchant qui dévorer, et que par ailleurs la communion fraternelle est le moyen de s'édifier mutuellement et de mettre en pratique l'amour de Dieu.

Maintenant, les épitres de Paul nous enseignent que cette communion fraternelle doit se faire dans l'ordre et non pas dans le désordre (verset ci-dessous), et c'est la raison pour laquelle nous devons donc premièrement "discerner" puis "condamner", puis "quitter" une assemblée (église locale) qui n'enseignerait pas la saine doctrine biblique en question, ou dans laquelle règnerait un désordre qui ne serait pas dénoncé et combattu par les frères de l'église locale en question. Etre chrétien et vouloir rester dans une telle Assemblée serait dangereux pour notre foi et notre vie chrétienne, et provoquerait forcément la colère de Dieu, vous comprenez ? Voyez également sur ce sujet la note d'Hébreux 10:25 dans la Bible version BJC qui confirme cette interprétation.

1Corinthiens 14:33 Car Dieu n'est pas un Dieu de confusion, mais de paix, comme on le voit dans toutes les églises des saints. 40 Que toutes choses se fassent avec bienséance, et avec ordre.

 

1 parole pour mon peuple – www.1parolepourmonpeuple.net  – Des messages de Dieu pour son peuple – Abonnez-vous à la newsletter sur le site

ATTRIBUTIONS - DROITS D'AUTEURS - CREDITS PHOTO

Images

zagart701 / pt.123rf

Ruud Morijn / pt.123rf

Doug Scortegagna / Foter / CC BY

Date de dernière mise à jour : 26 Mai 2015