MON EGLISE POURQUOI NE VEUX-TU PAS ÊTRE À MOI ?

Fleur 27584138 s

Mon Eglise, pourquoi ne veux-tu pas être à moi ?

Elle mange, et s'essuie la bouche, Puis elle dit : "Je n'ai rien fait de mal" – Ma fiancée adultère dit ton Dieu – L'Eglise d'aujourd'hui prétend aimer Dieu mais elle refuse de se soumettre à sa Parole – Elle veut un Dieu qui la bénisse depuis son ciel lointain mais qui ne lui impose rien – Elle veut papillonner et faire la fête mais elle refuse de "porter sa croix"

Message 1parolepourmonpeuple.net – Paris France – Mai 2014

 

Lecture de référence

Act 10:44-46 Comme Pierre prononçait encore ces mots, le Saint Esprit descendit sur tous ceux qui écoutaient la parole. Tous les fidèles circoncis qui étaient venus avec Pierre furent étonnés de ce que le don du Saint Esprit était aussi répandu sur les païens. Car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu.

Jean 14:10 Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi ? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; et le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les oeuvres.

 

1.    Ta prière pour faire quoi ?

Ma volonté ou la tienne ? 

On prie: Seigneur, que ta volonté soit faite, on prie: Seigneur parle-nous et révèle-nous ce que tu veux nous révéler, on prie: Seigneur nous voulons t'écouter…, mais finalement, est-on vraiment prêts à nous soumettre à ce que Dieu va dire, et à ce qu'il va nous révéler, lui ? En clair, Dieu parle-t-il encore aujourd'hui, ou bien pas? Si oui, est-on prêts à écouter ou bien pas? Ou plutôt, va-t-on enfin accepter d'être confrontés par la Bible, au lieu de vouloir seulement la manger à notre sauce à nous? Cette question devrait nous interpeller. Je m'adresse ici à "nous" en tant qu'Eglise, non pas "l'universelle" qui est prônée par les hommes le dimanche mais la vraie Eglise, dont chacun est lui-même un membre et une pierre de cet édifice vivant qu'est l'Eglise de Jésus-Christ, et non pas l'Eglise locale de Cergy ou bien l'Eglise Protestante Unie de France, que j'ai entendu nommer dernièrement "la Grande Eglise Protestante" par quelqu'un parmi nous.

 

2.    Une contradiction flagrante mais acceptable ?

L'Eglise plus grande que son Dieu ?

On déclare que Dieu est invariable, qu'il ne change pas, qu'il est le même hier, aujourd'hui, et éternellement, mais quand on lit la Bible, on accepte finalement quand même l'idée que Dieu change, qu'il change d'idée, qu'il change de méthode, qu'il change de prescriptions, et qu'il change même son modèle de l'Eglise, puisque nous acceptons l'idée que notre Eglise d'aujourd'hui ne ressemble plus du tout à l'Eglise dite primitive, qui est en réalité l'Eglise dont le modèle se trouve inscrit dans la Bible en question. Or il s'agit bien là d'une contradiction flagrante. Quelle contradiction direz-vous? Trois exemples:

 

1-Nous lisons dans la Parole que des miracles et des prodiges accompagnaient l'enseignement des apôtres, nous lisons aussi qu'une grande crainte s'emparerait de tous ceux qui entendaient le message des apôtres (Act 2:22, 2:43, 5:5, 5:11,12, 6:8), mais nous acceptons pourtant très bien que notre Eglise d'aujourd'hui ne donne plus du tout le même modèle, et non seulement nous le trouvons normal, mais encore nous essayons même de le justifier. Pourquoi?

 

2- Autre chose, nous lisons encore que celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père (Jean 14:12). Or, nous constatons aujourd'hui dans notre Eglise que celui qui croit fais des oeuvres moins grandes que celles de Jésus, mais nous trouvons pourtant encore cela normal et même nous sommes encore capables de le justifier. Pourquoi?

 

3- Nous déclarons que la Bible est la vérité, or la Bible dit: les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs (Eph 4:11), mais en réalité nous n'acceptons rien qui ne soit pas conforme à la logique cartésienne de notre raisonnement d'homme, c'est-à-dire rien d'autre qu'un petit troupeau de petites brebis bien simples, bien nettes et politiquement bien correctes, et théologiquement bien acceptables. En clair, nous refusons et nous réfutons tout signe miraculeux et toute manifestation hors normes dont l'explication ne serait pas humaine, c'est-à-dire pleinement "raisonnable" (aux yeux des hommes). Pourquoi?

 

Que répondre à ces 3 "pourquoi", que répondre à ces 3 questions? La réponse a été donnée dans le document "La refondation nécessaire du Protestantisme" p.70 parag. 3.4.10 nommé "Le problème est-il de ne pas croire ou bien plutôt de ne pas obéir ? – Une rencontre avec Dieu qui ne changerait plus ta vie ? – Quel dieu as-tu donc rencontré ?". Voici l'extrait:

<< A la question: pourquoi restons identiques après avoir rencontré Dieu ? Il n'y a qu'une seule réponse possible à cette question: nous prétendons avoir rencontré Dieu, mais nous n'avons pas rencontré Dieu, nous avons seulement rencontré le diable, qui est le dieu des païens, c'est pourquoi nous leur ressemblons autant. Jean 8:44 Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. >>

 

 

3.    Je crois aux miracles mais tant qu'ils ne se manifestent pas

Les pharisiens sont de retour avec leurs scribes et les sacrificateurs (de la parole des hommes) – Bénie soit ma propre parole se dit le saint-chrétien installé dans sa sacristie

Nous devons nous poser la question sérieusement et clairement: croyons-nous donc, d'une part aux miracles, d'autre part à la souveraineté de Dieu? En clair, pensons-nous que Dieu soit vraiment capable d'agir encore aujourd'hui, selon sa propre volonté à lui, ou bien pas?

Sur le même sujet, suis-je en train de parler de moi-même, c'est-à-dire de ma propre parole, en ce moment, tandis que je suis en train d'écrire ces lignes, ou bien est-ce que c'est Dieu qui est en train de parler à son Eglise (à travers moi)? La même question avait été posée par Jésus aux pharisiens qui cherchaient justement à le faire taire, Jésus leur avait demandé d'où venait le baptême de Jean, du ciel ou des hommes (Mat 21:25)? Alors aujourd'hui, ton Dieu te pose aussi la même question: de qui proviennent les messages que je vous envoie par mes emails, du ciel ou des hommes? Que vas-tu répondre? Vas-tu répondre comme les pharisiens face à Jésus, en raisonnant en toi-même, et aussi de la même façon qu'eux: si tu dis: des hommes, alors les autres vont te montrer du doigt et te dire: non, car nous voyons bien que les messages sont des messages inspirés du Seigneur, mais si tu dis: de Dieu, alors on va te répondre aussi: donc pourquoi ne crois-tu pas ce que disent les messages, et n'appliques-tu pas les changements demandés dans ton Eglise? C'est à toi maintenant, comment vas-tu répondre, toi qui es en train de lire ceci? Vas-tu finalement répondre comme les pharisiens, qui ont répondu à Jésus: je ne sais pas? Autrement dit, vas-tu chercher à continuer à faire vivre ton Eglise sans rien changer, comme si de rien était, comme si Dieu n'avait pas parlé en réalité? Et ton Dieu, que va-t-il en penser? Va-t-il te dire: c'est bien? N'est-il pas là en ce moment en train de regarder les fils de l'homme qui lisent actuellement son propre message (oui ça c'est dans la Bible, Ps 33:14)?

 

4.    J'appliquerai ma Parole à laquelle moi je me soumets dit ton Dieu

Je suis moi-même le modèle de la soumission que je réclame

Alors écoutons maintenant la fin de l'histoire: ce n'est pas parce que Jésus n'a pas sanctionné immédiatement les pharisiens de notre histoire, que l'histoire de ton Église va se terminer de la même manière qu'avec celle des pharisiens de l'époque, c'est-à-dire comme avec Jésus qui leur avait répondu: alors moi non plus je ne répondrai pas à votre question, comme si la sanction avait été "seulement" que Jésus va bouder, un peu comme le ferait un enfant? Non seulement vous ne croyez pas en moi, dit Dieu, mais en plus vous croyez que je suis incapable d'agir encore aujourd'hui afin de corriger mon Eglise? En réalité vous êtes en train de me confronter, moi, alors que c'est moi qui suis en train de vous confronter, vous. Le principe est donc inversé, cela ne vous dit rien? Dans ma Parole, qui est-ce qui inverse les rôles, les situations, et tout ce que je déclare moi-même, est-ce moi, ou bien est-ce mon ennemi, c'est-à-dire celui qui plante l'ivraie dans mon champ? Puisque vous refusez d'écouter ma Parole, vous allez découvrir que Dieu est encore capable d'agir aujourd'hui. Contrairement à vous, moi j'agirai uniquement et exclusivement d'après les modèles que j'ai moi-même placés dans ma Parole, mais que vous, vous refusez de rechercher, de comprendre, de suivre, d'appliquer, et d'aimer. Ma Parole dit que je vous mesurerai avec la mesure dont vous vous êtes servis avec moi et que j'y ajouterai, ma Parole dit que celui qui ne se soumet pas à moi sera livré à son propre égarement, ma Parole dit que ma Parole ne remonte pas à moi sans avoir produit l'effet que je lui ai ordonnée moi, alors je vais appliquer ma Parole, oui je vais me conformer au modèle qui se trouve écrit dans ma Parole, moi contrairement à vous, et vous saurez qu'il y a un Dieu dans le ciel, et que celui-ci n'est pas le petit Dieu que vous avez cherché à mettre dans une boîte que vous appelez l'Eglise, mais que moi j'appelle votre tradition d'hommes. Rien n'arrive jamais sans que moi je l'ai ordonné, dit le Seigneur, et je ferai tout ce qui est dans ma volonté et tout ce que j'ai écrit d'avance dans ma Parole.

 

5.    Job a cru mais pas vous

Le temps de ma patience te dit ton Seigneur

Job 33:14 Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, Tantôt d'une autre, et l'on n'y prend point garde. Job en a fait l'expérience, vous avez lu job, mais vous n'avez pas cru. Le temps de ma patience dure le temps que moi je veux lui donner. Puisque vous prétendez connaître ma Parole, je vais encore vous poser une question: dites-moi ce qu'il y a après le temps de ma patience? Est-ce le temps de ma compassion, ou bien le temps de mon amour, ou bien le temps de ma tolérance? Moi je connais ma Parole, et ma Parole dit qu'après le temps de ma patience, vient le temps de ma colère. Je vous ai dit des choses précises mais vous n'avez pas cru, je vous ai écrit des choses détaillées, mais vous avez rigolé et vous vous êtes moqués. Vous allez maintenant apprendre qu'on ne se moque pas de moi, parce que ma Parole dit que Dieu ne tiendra pas impuni celui qui lui résiste et qui se moque de lui. Alors puisque vous refusez de vous mettre à genoux devant moi, ce n'est pas moi qui vais me mettre à genoux devant mon Eglise, mais je vais la traiter comme le Père traite l'enfant qui lui désobéit, comme le Père traite les enfants qui en sont encore au lait alors qu'ils devraient être capables de manger de la nourriture solide. Mais vous, vous préférez le lait, vous refusez de grandir. Dieu résiste aux orgueilleux mais il fait grâce aux humbles. Vous vous comportez comme des orgueilleux et vous refusez de vous humilier devant moi. Ma Parole est devant moi, alors je vais l'appliquer parce que moi j'aime ma Parole, et que moi je la respecte, pour l'amour de moi, votre Dieu, celui qui parle encore aujourd'hui. Mais est-ce que je parle encore aujourd'hui à quelqu'un? Je vous ai aimé dit l'Éternel, mais à quoi cela a-t-il servi? Les gens de Ninive seront vos juges par ce qu'ils se sont repentis, eux mais pas vous. A quoi cela sert-il d'avertir lorsque personne n'y prend garde?

Puisque j'appelle et que vous résistez, Puisque j'étends ma main et que personne n'y prend garde, Puisque vous rejetez tous mes conseils, Et que vous n'aimez pas mes réprimandes, Ils se nourriront du fruit de leur voie, Et ils se rassasieront de leurs propres conseils,  Car la résistance des stupides les tue, Et la sécurité des insensés les perd ; Mais celui qui m'écoute reposera avec assurance, Il vivra tranquille et sans craindre aucun mal (Prov 1:24-33).

 

6.    Ce que vous appelez mon avis "personnel"

Et que moi j'appelle ma propre soumission

Note de celui qui tient la plume: Comme je sais que vous allez de nouveau objecter que je ferais mieux de me taire, et aussi d'éviter de donner ici des avis que vous jugez "personnels", alors qu'en réalité je ne fais qu'écouter celui qui veut lui-même nous parler, je vous devance en disant ceci: ai-je le droit de ne pas dire ce que Dieu me dit de dire? Ai-je le droit de lui résister, ai-je le droit de me taire au lieu de parler, ai-je le droit en réalité de lui désobéir? Oui bien sûr que j'ai le droit, parce que la Parole de Dieu dit que j'ai le choix, mais mon choix à moi est celui d'obéir à Dieu et de faire sa volonté à lui, et non pas la mienne, ni la vôtre, et je choisis de me soumettre à Dieu, c'est bien par amour pour lui, par amour pour sa Parole, par respect pour sa personne, pour la gloire de son Saint Nom, et aussi parce si j'ai le choix de me soumettre aux hommes ou bien de me soumettre à Dieu, alors moi je fais le choix de la sagesse, en réalité le seul choix qui sauve et qui conduit à la vie et non pas à la mort, selon Deut 30:19, Parole de Dieu à laquelle je me soumets totalement (et non pas un peu, beaucoup, passionnément ou à la folie, ainsi que nous le chantent nos propres enfants…).

 

7.    Vous dites bien soumission ?

Oui mais à la gloire de qui ?

La vraie soumission à Dieu n'est-elle pas une soumission du cœur et non pas une "simple" adhésion intellectuelle? C'est pourquoi le jour où Dieu constate cette soumission-là chez toi, cette humilité qui te fait tomber à genoux et pleurer sur tes propres péchés, non pas parce que toi tu es triste, mais parce que tu comprends combien Dieu a souffert à cause de toi, c'est alors qu'il ouvre ton esprit et ta compréhension, et c'est alors que l'Esprit de ton Dieu rend témoignage à ton propre esprit, que l'Esprit de vérité habite désormais en toi, selon 1Jean 4:5-6. C'est alors que l'Esprit, l'eau et le sang sont d'accord entre eux, selon 1Jean 5:8. Je vous ai déjà dit que si je parle de moi-même, alors faites-moi taire. Maintenant, quand vous n'arrivez pas à me faire taire, n'est-ce pas une preuve supplémentaire que Dieu a parlé et non pas moi seulement? L'esprit de Jézabel doit être bâillonné mais l'Esprit de Dieu, qui aura la prétention de le faire taire? Quand ce serait le diable en personne, y parviendrait-il? Nous reconnaissons par-là l'esprit de la vérité et l'esprit de l'erreur, disait Jean (l'apôtre). L'Esprit, l'eau et le sang, et les trois sont d'accord. Amen. La balle est dans ton camp, dit ton Dieu, mais mon camp à moi est saint et le restera pour toujours, selon Deut 23:14. Alors cesse enfin d'essayer de changer ton Dieu, car c'est toi qui doit changer, dit le Saint (le véritable, celui du ciel, et non pas le saint-chrétien, le patron des révoltés).

 

Apoc 3:17 Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.

Jac 4:4 Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu.

 

Chant

Annonce-moi l'allégresse

https://www.youtube.com/watch?v=C7rYviPJifA&index=27&list=PLbDGiHE11ipWodwzbNMIO2l6k0QaNtYlP

 

 

1 parole pour mon peuple – www.1parolepourmonpeuple.net  – Des messages de Dieu pour son peuple – Abonnez-vous à la newsletter sur le site

 

ATTRIBUTIONS - DROITS D'AUTEURS - CREDITS PHOTO

Images

zagart701 / pt.123rf  |  Ruud Morijn / pt.123rf

Yanika Panfilova / pt.123rf

 

Date de dernière mise à jour : 18 Oct 2015