La marque de la flétrissure - Extrait 3 - LE SECRET DE LA CENE DU SEIGNEUR

19981037 s copie pour couverture La marque de la flétrissure

La marque

de la flétrissure

Le monde physique révèle-t-il

le monde spirituel ?

Le jour où Dieu a pris la

parole dans ta vie

 

Jean-Christophe Lenglet

Paris France – Octobre 2014

 

 

 

Suite du message "La marque de la flétrissure" – Partie 12

Chapitre 12 Le secret de la Cène du Seigneur

Travailler dans mon champ et dans ma vigne dignement – Comment le diable frappe ta vie de flétrissure quand tu prends la Cène indignement

Introduction

Nous avons vu hier que Paul donnait comme sens à ses lettres "l'éveil de l'Esprit" qui dort en nous, et nous avons conclu que c'est de cette manière que Dieu te visite et t'appelle à la repentance afin de te soumettre à sa volonté. Aujourd'hui nous allons révéler pourquoi c'est une grave offense pour Dieu quand l'homme refuse de se soumettre à sa volonté, et comment le jugement de Dieu qui en découle produit les fameuses "marques de flétrissure" dans la vie de l'homme, puis le conduit à une mort certaine. Tu crois être au-dessus de tout soupçon, mon frère ma soeur ? D'accord mais lis quand même la suite c'est plus sûr non ?...

 

12.1 - La flétrissure t'a frappé parce que tu as mangé ma chair et bu mon sang indignement

Beaucoup en sont morts dit le Seigneur

Si tu as lu les chapitres précédents, tu as reçu la révélation que ta flétrissure physique et spirituelle est la conséquence directe de ton égarement devant Dieu, tu as compris que si ta conscience est devenue "folle" (au point de déclarer des hérésies bibliques), et si ton corps porte éventuellement des marques de mort (déformations osseuses, arthrose, rhumatismes), c'est à cause du fait que tu as refusé de te soumettre à ton Dieu parce que tu t'es alors égaré dans la voie de la supériorité à sa volonté (qui est l'esprit de Jézabel, celui qui a conduit aussi le roi Saül à la révolte). Or il s'agit bien d'un danger de mort, puisque d'une part Saül est devenu infirme puis mort, et d'autre part la Bible nous en donne la raison ici: 1Cor 11:30 C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts. Or le verset précédent est: 1Cor 11:29 car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. Autrement dit, si beaucoup sont malades ou infirmes et qu'un grand nombre sont morts, d'après l'apôtre Paul, c'est à cause du fait qu'ils ont pris la Cène c'est-à-dire mangé le pain et bu la coupe du Seigneur "indignement"… Etrange non ? Tu te demandes ce que vient faire ici le repas de la Cène institué par le Seigneur au milieu de notre message sur la flétrissure, et tu penses qu'on mélange un peu tout ? Alors allons voir de plus près le sens réel et profond de la Cène, afin de voir si c'est seulement à l'Eglise que tu prends la Cène du Seigneur...

 

12.2 - La Cène ou le travail dans mon champ et dans ma vigne

Lire et mettre en pratique ma Parole conduit à la vie – Ou boire un jugement contre toi-même conduit à la mort dit le Seigneur

Au sujet de la Cène, la Bible nous dit ceci:

Mat 26:26-28 Jésus prit du pain ; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant : Prenez, mangez, ceci est mon corps. 27 Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ; 28 car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés.

"Prenez, mangez, ceci est mon corps, buvez-en tous car ceci est mon sang". Quel est le sens de ces expressions ? Tout d'abord, l'apôtre Jean dit: la Parole a été faite chair (Jean 1:14), donc "manger le corps" de Jésus revient à "manger" la Parole de Dieu, ce qui veut dire finalement: "lire la Bible". Deuxièmement, Deut 12:23 nous dit que la vie (ou l'âme) est dans le sang, donc "boire le sang" de Jésus revient à "boire sa vie" c'est-à-dire finalement "pratiquer la vie de Jésus". En conclusion, l'expression "manger mon corps et boire mon sang" revient donc en final à "lire la Parole de Dieu et à la mettre en pratique dans ta vie" (ce qui peut aussi se traduire par travailler dans le champ et dans la vigne du Seigneur). On comprend donc que le sens principal de la Cène, lorsque Jésus dit "faites ceci en mémoire de moi", consiste en réalité en la lecture de la Bible et sa mise en pratique quotidienne dans nos vies plutôt que dans la pratique à huis clos d'un "rituel" du pain et du vin tel que nous le commémorons dans nos églises. Ceci est confirmé par le sens du verset suivant qui dit ceci: 1Cor 11:26 Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne, ce qui fait bien référence à un témoignage pratique donné par une vie obéissante à la Parole plutôt qu'à une cérémonie de la Cène. Maintenant, pourquoi cet avertissement: celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même ? De quel jugement s'agit-il ? Réponse: c'est la mort, mon frère ma sœur, celui qui pèche mérite la mort. Or les signes annonçant la mort ne sont-ils pas justement les fameuses "marques de la flétrissure" comme on l'a vu précédemment ? Ces marques sont donc bien les conséquences pratiques de ton viol de la Cène du Seigneur, c'est-à-dire le fait que tu vives sans lire ta Bible et/ou sans la mettre en pratique dans ta vie, ce qui revient à reconnaitre ici ton insoumission à Dieu. Reste à découvrir maintenant de quelle manière et par quel droit légal ces marques apparaissent dans ton corps…

1Jean 2: 5-6 Mais celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui : par là nous savons que nous sommes en lui. 6 Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même.

 

12.3 - Le secret de l'action pratique des ténèbres sur ta vie

La flétrissure légale que Satan t'inflige jour après jour – Le pouvoir de ton péché un boulevard pour les démons

Tu te demandes peut-être comment le diable s'y prend pour t'atteindre et t'infliger des marques de flétrissure qui vont provoquer ensuite des maladies puis ta mort ? Alors écoute ceci: Lorsque tu lis la Parole de Dieu mais que tu ne la mets pas en pratique dans ta vie quotidienne, alors tu te mets automatiquement en grave danger de mort. Pourquoi et de quel danger s'agit-il en réalité ? C'est simple, cela revient à "manger sans discerner le corps du Seigneur" comme on vient de le voir, autrement dit à lire la Parole mais sans avoir d'égard pour le "corps" de Jésus qui a été donné à la croix pour toi, car tu t'aimes en réalité plus que Dieu, tu places ton orgueil et ta gloire au-dessus de sa gloire, et ainsi tu méprises le "sacrifice de la croix" de Jésus-Christ (si tu n'es pas d'accord sur ce point, tu devras faire "le test du chien mort" que nous verrons plus loin). Par suite, comme tu ne mets pas en pratique la Parole de Dieu, tu ne peux accomplir sa justice et tu ne vis pas dans la sainteté, mais plutôt dans le péché. Or la Bible dit que quand tu pratiques le péché alors cela a pour conséquence d'ouvrir des portes d'accès "légales" au diable sur ta vie, selon Eph 4:26-27 ne péchez point ; et ne donnez pas accès au diable. Voilà de quelle manière le diable peut ensuite t'infliger en toute légalité des "marques de flétrissure", des marques de mort, parce qu'il a des droits sur ta vie, à cause de tes péchés, un peu comme lorsque tu accumules des points de vie dans tes jeux vidéo. Il pourra par exemple te frapper de folie (comme nous l'avons vu avec Saül au chapitre 7) ou de maladie (comme avec Guéhazi et sa lèpre au même chapitre), qui sont bel et bien des "marques de flétrissure" spirituelles et physiques, d'accord ? En réalité c'est une action en justice que le diable conduit sans cesse contre toi, c'est pourquoi il est écrit: Apoc 12:9-10 Satan, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Comprends que tant que tu ne t'humilies pas devant Dieu, tant que tu ne renonces pas à ta propre vie, tant que tu ne te repends pas de ton péché, tu restes totalement incapable d'accomplir la justice de Dieu, et alors tu deviens semblable à celui qui regarde son image dans un miroir et qui ensuite s'en va sans tenir compte de la révélation du péché qu'il a reçue dans le "miroir" de la Parole de Dieu (selon Jac 1:24), ce qui est déjà une marque de folie.

Esaïe 64:4 Tu vas au-devant de celui qui pratique avec joie la justice, De ceux qui marchent dans tes voies et se souviennent de toi. Mais tu as été irrité, parce que nous avons péché ; Et nous en souffrons longtemps jusqu'à ce que nous soyons sauvés. 5 Nous sommes tous comme des impurs, Et toute notre justice est comme un vêtement souillé ; Nous sommes tous flétris comme une feuille, Et nos crimes nous emportent comme le vent.

 

La suite demain…

Demain, nous allons voir de quelle manière sortir de cette spirale des "marques de flétrissure" que Satan inflige à tours de bras à tous les hommes (principalement les croyants), et nous allons voir si tu passes le "test du chien mort", qui te permettra de savoir si oui ou non tu es soumis à ton Dieu, ou bien si tu déclares être soumis d'un côté, tout en redescendant de ta croix toutes les 5 minutes…

 

 

1 parole pour mon peuple – www.1parolepourmonpeuple.net – Des messages de Dieu pour son peuple – Abonnez-vous à la newsletter sur le site

 

ATTRIBUTIONS - DROITS D'AUTEURS - CREDITS PHOTO

Images

zagart701 / pt.123rf  |  Ruud Morijn / pt.123rf  |  Mariya Akhmadalieva / pt.123rf

Date de dernière mise à jour : 10 Oct 2015