La marque de la flétrissure - Extrait 2

19981037 s logo rectangle sans titre La marque de la flétrissure

La marque

de la flétrissure

Le monde physique révèle-t-il

le monde spirituel ?

Le jour où Dieu a pris la

parole dans ta vie

 

Jean-Christophe Lenglet

Paris France – Octobre 2014

 

 

Suite du message "La marque de la flétrissure" – Partie 6

Chapitre 6 Comment Dieu te révèle ton insoumission et ta révolte

Introduction

Nous avons envisagé hier qu'il était possible qu'en toute bonne foi, tu sois en train d'accomplir dans ta vie un projet du diable au lieu d'accomplir le projet que Dieu a prévu pour ta vie. Nous avons vu que si tu es dans ce cas-là, alors ton Dieu va chercher à te révéler ton égarement en faisant apparaitre dans ta vie des "marques de flétrissure" (dans ton corps et dans ton esprit). Autrement dit, Dieu va provoquer des signes dans ta vie qui vont avoir pour effet de t'alarmer, de t'inquiéter et de te tourmenter, afin de te faire prendre conscience de ton erreur et afin de te pousser finalement à la repentance. Voyons de plus près comment Dieu s'y prend.

 

6.1 - Pourquoi certains péchés restent-ils attachés à moi ?

Pourquoi mon corps devient-il fou ? – Les signes visibles de ton insoumission à Dieu

T'est-t-il déjà arrivé de te demander pourquoi Dieu ne te libère pas de tel péché qui pourtant te déplait, qui te fait honte et qui te ronge, de tel péché pour lequel tu as déjà réclamé tant de fois à ton Dieu ta délivrance, mais pourtant la délivrance ne vient pas (péché sexuel, adultère, addiction au tabac ou à des drogues, à la voyance ou au tarot, etc). Pourtant tu as bien lu dans la Bible que Dieu condamne formellement toutes ces choses et qu'il promet à tous ses enfants la liberté à l'égard de ces péchés (parce que Dieu veut des enfants saints comme lui-même est saint, et qu'il est écrit: Jean 8:12 Jésus dit : Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, autrement dit: celui qui est mon enfant ne marchera pas dans le péché). Mais bizarrement le Seigneur semble "sourd" à tes supplications… Bizarre… tu as dit bizarre ?… Autre chose, t'est-t-il déjà arrivé de te demander pourquoi ton corps t'inflige des marques bizarres, qui portent l'image de la mort (déformations osseuses, arthrose, rhumatismes, ganglions ou autres anomalies) ? Que signifient ces choses ? Là encore, tu as déjà prié et réclamé maintes et maintes fois la délivrance à ton Dieu, mais le ciel semble rester sourd, tandis que ton corps reste toujours obstinément marqué et douloureux. Péché persistant dans ta vie… marques de la mort sur ton corps… Que signifie tout cela puisque tu es chrétien(ne) ? Que comprendre au silence de ton Dieu ? Pourquoi refuse-t-il de te délivrer ? Mon frère ma sœur, si tu te sens concerné(e) par ces choses, l'Esprit du Seigneur voudrait te révéler quelque chose d'important aujourd'hui. Alors écoute ce que te dit la Parole de Dieu:

Lam 3:4 Il a fait dépérir ma chair et ma peau, Il a brisé mes os. 5 Il m'a environné de poison et de douleur. 7 Il m’a emmuré pour m’empêcher d’en sortir ; Il m'a donné de pesantes chaînes. 8 J'ai beau crier et implorer du secours, Il ne laisse pas accès à ma prière. Lam 4:8 Leur aspect est plus sombre que le noir ; On ne les reconnaît pas dans les rues ; Ils ont la peau collée sur les os, Sèche comme du bois.

 

6.2 - Pourquoi le Seigneur tarde-t-il à m'exaucer ?

Repends-toi répond la sentinelle – Comprend le sens de mon silence dit ton Dieu

Alors tu finis par penser que Dieu a envie de rester sourd à tes prières, malgré le fait que tu sois "un bon chrétien", et même malgré le fait que tu travailles activement pour ton Dieu (pour toi qui es pasteur), mais sache que la Bible dit ceci: 2Pi 3:9 Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient ; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. Qu'y-a-t-il à comprendre ici ? La Bible dit que le Seigneur ne tarde pas, donc si toi tu as le sentiment que Dieu "tarde" à exaucer ta prière, ou qu'il ne t'écoute pas, c'est qu'il y a quelque chose qui ne va pas. En réalité ce n'est pas parce que Dieu a envie de te faire mariner ou de te faire attendre, ou qu'il veut t'exercer à la patience comme certains le prétendent (comment Dieu te laisserait dans un péché pour t'apprendre la patience, n'est-ce pas absurde ?), mais en réalité, Dieu fait "la sourde oreille" parce qu'il veut te pousser à faire quelque chose, et ce quelque chose nous est révélé par notre verset ci-dessus: c'est la repentance. Oui, mais la repentance à quoi diras-tu (avec étonnement) ? En réalité, sache qu'il n'y a qu'une seule repentance possible mon frère ma soeur, c'est la repentance du péché de Lucifer, qui est le péché d'orgueil, lequel consiste à vouloir imposer à Dieu ta propre volonté à la place de la sienne (celle de Dieu). Or, n'est-ce pas justement ce que tu as fait en te lançant dans un projet personnel pour ta vie, au lieu de te soumettre d'abord à ton Dieu (choix d'un conjoint, d'un travail, d'un lieu de vie, etc) ? Si tu me réponds qu'à tes yeux, ce n'est pas très grave, du moment que tu fais des œuvres chrétiennes, alors réfléchis bien à ceci: si tu es en train d'accomplir en ce moment ton propre plan personnel pour ta vie et non pas celui que ton Dieu a lui-même prévu de toute éternité pour ta vie, alors tu es totalement et gravement dans le péché d'orgueil de Lucifer, car tu as voulu te faire supérieur à Dieu, en lui imposant ta volonté à toi à la place de la sienne, d'accord ? Et c'est pourquoi ton Dieu ferme ainsi son oreille à tes prières, et qu'il te laisse dans tel ou tel péché, qu'il t'inflige des marques de la mort sur ton corps (etc), et ce tant que tu n'auras pas compris ton péché, et tant que tu ne t'en seras pas sincèrement repenti. C'est sa manière à lui de te pousser ainsi à la repentance, et à faire en sorte que tu lui rendes sa place légitime et obligatoire de No1 sur ta vie, sur ta destinée, sur ton cœur et sur ton âme, tu comprends ? Pas encore convaincu ? d'accord alors écoute encore la suite.

Lam 3:37 Qui dira qu'une chose arrive, Sans que le Seigneur l'ait ordonnée ? 38 N'est-ce pas de la volonté du Très Haut que viennent Les maux et les biens ? Ez 3:20 Si un juste se détourne de sa justice et fait ce qui est mal, je mettrai un piège devant lui et il mourra. Lam 3:64 Tu leur donneras un salaire, ô Éternel, Selon l'oeuvre de leurs mains ; 65 Tu les livreras à l'endurcissement de leur coeur, A ta malédiction contre eux ; Lam 3:44 Tu t'es enveloppé d'un nuage, Pour fermer accès à la prière.

 

La suite demain

Demain nous allons chercher des exemples dans la Bible qui vont nous permettre de comprendre comment Dieu manipule les marques de la flétrissure dans la vie des hommes.

Suite du message "La marque de la flétrissure" – Partie 7

Chapitre 7 Saül et Guéhazi comme exemples ?

Ou comment Dieu a frappé de folie et de lèpre l'insoumission de l'homme

Introduction

Nous avons envisagé hier que le fait que ton Dieu reste "sourd" à tes prières et qu'il ne te délivre pas de tel péché (persistant dans ta vie) ou de telle marque de la mort sur ton corps, constitue le signe que tu ne t'es pas soumis préalablement à la volonté de Dieu et qu'il te pousse de cette manière-là, à la repentance. Tu n'es pas encore convaincu(e) ? D'accord, alors voyons aujourd'hui si nous trouvons de tels exemples dans la Bible ? Nous allons pouvoir considérer deux exemples de flétrissures directement envoyés par Dieu, l'une dans l'esprit et l'autre dans le corps.

 

7.1 - Saül ou l'exemple de la flétrissure spirituelle

L'insoumission à Dieu entraine la folie – L'orgueil comme cause de la révolte

Considérons l'histoire des deux premiers rois d'Israël, Saül: insoumis à la volonté de Dieu, et David: soumis à la volonté de Dieu. La Bible dit ceci:

1Sam 15:19-26 Le prophète Samuel dit à Saül: pourquoi n'as-tu pas écouté la voix de l'Éternel ? pourquoi t'es-tu jeté sur le butin, et as-tu fait ce qui est mal aux yeux de l'Éternel ? Saül répondit à Samuel : J'ai bien écouté la voix de l'Éternel. Samuel dit à Saül : tu as rejeté la parole de l'Éternel, et l'Éternel te rejette.

Cette histoire dans 1Sam 15 montre que Dieu avait ordonné un plan de bataille précis à Saül (pour vaincre Amalek), mais que Saül s'est permis de faire des entorses à l'ordre de Dieu, par orgueil personnel, et par convoitise du butin (la cupidité). Il a désobéi et a donc clairement accomplit sa propre volonté et non pas celle de Dieu, et c'est pourquoi Dieu l'a rejeté. Tu remarqueras que Saül prétend pourtant avoir obéi à Dieu, mais Dieu affirme le contraire par la bouche du prophète Samuel. Première question: Est-ce que toi aussi mon frère ma sœur, tu prétends actuellement accomplir la volonté de Dieu dans ta vie (comme Saül) ? Mais l'important serait de savoir si ton Dieu est d'accord avec toi, n'est-ce pas ? Alors écoutons la suite et voyons si Dieu a "frappé" Saül de signes qui confirment son jugement:

L'Esprit de l'Éternel se retira de Saül, tandis qu'un mauvais esprit envoyé par l'Éternel se mit à le tourmenter. Et il arriva, dès le lendemain que l'esprit malin [envoyé] de Dieu saisit Saül, et il délirait et faisait le Prophète au milieu de la maison, et David joua de sa main, comme les autres jours, et Saül avait une lance en sa main. Soudain, il la lança en se disant : Je vais clouer David contre la paroi. (1Sam 16:14, 18:10-11).

Le texte dit clairement que Dieu a infligé à Saül, en conséquence de son péché, un esprit de folie et de mort, qui le poussait comme on le voit à commettre à certains moments des actions insensées (délires et tentatives de meurtre sur David). Saül a été soumis par Dieu à ce mauvais esprit et bien qu'il ait réclamé à Dieu sa délivrance, Dieu est resté "sourd" à sa demande. Tiens tiens, ne serait-ce pas une situation qui ressemble à ta propre situation, mon frère ma sœur, toi qui est soumis à un péché d'addiction dont tu souhaites être délivré, mais pour lequel ton Dieu reste pourtant "sourd" ? Comprends que même si Dieu n'avait pas envoyé le prophète Samuel pour informer Saül de son péché, Saül constatant cette "marque de flétrissure" dans sa vie (esprit de folie), aurait pu lui-même comprendre que Dieu l'avait rejeté, et se repentir de sa faute, d'accord ? Maintenant, pour toi mon frère ma sœur, même si Dieu n'envoie pas un prophète comme Samuel vers toi, seras-tu capable de comprendre toi-aussi ton propre égarement, en constatant tes propres marques de flétrissures, et auras-tu la sagesse pour t'humilier et te repentir, afin que Dieu te restaure (enfin) ?

 

7.2 - Guéhazi ou l'exemple de la flétrissure physique

L'insoumission à Dieu entraine l'infirmité – La cupidité comme cause de la révolte

L'histoire de Guéhazi (2Rois 5:20-27) le serviteur d'Elisée, nous montre cette fois que Dieu peut également frapper ton corps physique lorsque tu refuses de te soumettre à son plan, puisque cet homme se retrouve soudain couvert de lèpre, après qu'il ait péché à cause de sa cupidité (séduit par les riches cadeaux de Naaman le Syrien).

2Rois 5:27 Puisque tu as fait cela, la lèpre de Naaman s’attachera à toi et à tes descendants pour toujours. Alors Guéhazi quitta Elisée, atteint d’une lèpre blanche comme la neige.

Tout comme pour le roi Saül, Guéhazi a préféré son propre intérêt à celui de son Dieu, il a opté pour son propre plan pour sa vie, et c'est pourquoi Dieu l'a frappé d'une grave flétrissure sur son corps. L'histoire ne dit pas si Guéhazi est rentré en lui-même et s'est repenti de sa faute, mais en ce qui concerne ta vie mon frère ma sœur, il est encore temps pour toi d'examiner ta vie, de t'humilier devant ton Dieu, et d'implorer son pardon si tu es actuellement livré à une marque de flétrissure dans ton corps, tandis que Dieu semble rester "sourd" à ta prière. La Bible dit: L'arrogance précède la ruine, Et l'orgueil précède la chute, mais Aujourd'hui, si vous entendez sa voix, N'endurcissez pas vos coeurs, comme lors de la révolte (Prov 16:18 Héb 3:15). Repentez-vous disait Jean-Baptiste.

Lam 5:16-18,21 La couronne de notre tête est tombée ! Malheur à nous, parce que nous avons péché ! Si notre coeur est souffrant, Si nos yeux sont obscurcis, C'est que la montagne de Sion est ravagée, C'est que les renards s'y promènent. Fais-nous revenir vers toi, ô Éternel, et nous reviendrons !

 

La suite demain

Nous verrons demain au travers du roi David comment la soumission à Dieu peut te délivrer de l'oppression de tes ennemis. Veux-tu être guéri ? avait demandé Jésus à l'homme malade depuis 38 ans… (Jean 5:6). ET toi mon frère ma sœur, veux-tu être guéri(e) toi aussi ? Veux-tu être délivré(e) de ton péché persistant, de tes marques de flétrissures spirituelles et physiques ?

 

Malheur à celui qui s'enorgueillit !
Car l'Eternel le livre à ses ennemis

(Poème "Israël Peuple de Dieu" de Nicolas (12 ans) - Extrait (du 6ème quatrain) – Voir en annexe

 


 

Suite du message "La marque de la flétrissure" – Partie 8

Chapitre 8 David démontre l'autorité de la soumission à Dieu

Introduction

Nous avons vu hier que l'orgueil et la cupidité provoquent des conséquences spirituelles et physiques désastreuses dans ta vie (marques de flétrissure), et nous avons posé la question suivante: et toi, mon frère ma sœur, veux-tu aussi être guéri… des marques de flétrissures que ton Dieu t'a infligées afin de te rappeler à lui ? Nous allons voir aujourd'hui l'exemple d'un homme qui a su discerner ces choses et que Dieu a béni, car il a cherché à accomplir le plan de Dieu et non pas celui de l'homme.

 

8.1 - David ou l'exemple de ta soumission à Dieu

La clé de ta délivrance – L'autorité de ta soumission

Au début du règne du roi David, le peuple d'Israël était soumis aux attaques fréquentes d'un ennemi qui cherchait à l'asservir (les Philistins), (de la même manière que toi tu es soumis aux attaques fréquentes d'un ennemi qui cherche à t'asservir, j'ai nommé ton fameux péché qui te fais honte et pour lequel tu réclames la délivrance à ton Dieu). David savait que le plan de Dieu était de délivrer le peuple des Philistins (comme aussi il souhaite te délivrer de ton péché et de tes marques de mort), donc David aurait pu se dire: je vais réfléchir à des plans et des stratégies personnelles afin de battre les Philistins en déployant le meilleur des capacités que Dieu m'a données, et ainsi Dieu sera content de moi. Autrement dit, Dieu m'a donné "carte blanche", je dois combattre et épater mon Dieu, car il est avec moi dans tous mes combats, n'est-ce pas ? Or voici ce que nous dit la Bible:

2Sam 5:18-25 Les Philistins arrivèrent, et se répandirent dans la vallée des Rephaïm. David consulta l'Éternel, en disant : Monterai-je contre les Philistins ? Les livreras-tu entre mes mains ? Et l'Éternel dit à David : Monte, car je livrerai les Philistins entre tes mains. David vint à Baal Peratsim, où il les battit. (…) Les Philistins montèrent de nouveau, et se répandirent dans la vallée des Rephaïm. David consulta l'Éternel. Et l'Éternel dit : Tu ne monteras pas ; tourne-les par derrière, et tu arriveras sur eux vis-à-vis des mûriers. Quand tu entendras un bruit de pas dans les cimes des mûriers, alors hâte-toi, car c'est l'Éternel qui marche devant toi pour battre l'armée des Philistins. David fit ce que l'Éternel lui avait ordonné, et il battit les Philistins depuis Guéba jusqu'à Guézer.

Nous voyons donc que David n'a pas combattu à sa façon mais "il a consulté l'Eternel" avant chaque bataille, au lieu de réfléchir à des plans et des stratégies personnels, et ainsi à chaque fois "il a fait ce que l'Eternel lui avait ordonné", ce qui a conduit à la victoire et non pas à l'échec. D'autre part, contrairement à Saül que nous avons vu hier, David n'a pas recherché son intérêt personnel mais il a compris que sa vie s'inscrivait dans le plan de salut global du peuple de Dieu (as-tu compris cela aussi pour ta vie, mon frère ma soeur ?). C'est pourquoi David avait compris qu'il était sur la terre pour accomplir le plan de Dieu pour sa vie, et que la soumission à Dieu était donc la clé pour réussir sa vie et ainsi sauver le peuple de Dieu, d'accord ? Il savait que "le David soumis à Dieu" accomplit le plan de Dieu, tandis que "Le David insoumis à Dieu" accomplit le plan… de David, et non pas celui du Seigneur, comme toi quand tu accomplis ton plan perso au lieu d'écouter l'appel de ton Dieu pour ta vie. Or lorsque tu n'accomplis pas le plan de Dieu, sache que tu cours à la catastrophe car Dieu est le seul à savoir comment vaincre les Philistins (de ton âme), et concourir à la victoire globale du peuple de Dieu. Afin de réussir ta vie, l'essentiel consiste donc bien à accomplir le plan de Dieu et non pas à vaincre l'ennemi, autrement dit d'accomplir ce que Dieu a prévu pour ta vie, et non pas accomplir des œuvres aussi bonnes soient-elles pourvu qu'elles soient chrétienne. Tu comprends ? En conclusion, puisque David a obtenu la victoire parce qu'il était soumis à Dieu, on peut donc bien parler de l'autorité de la soumission de David à Dieu.

2Sam 7:14 Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils ; s'il fait le mal, je me servirai d'hommes pour le corriger par des coups et des châtiments, avec des plaies des fils des hommes ; 2Sam 7:10 j'ai donné une demeure à mon peuple, à Israël, et je l'ai planté pour qu'il y soit fixé et ne soit plus agité, pour que les méchants ne l'oppriment plus comme auparavant.

 

La suite demain

Le roi David s'était soumis à la volonté de Dieu, et il a été délivré des ennemis du peuple de Dieu, et il n'a pas été frappé comme le roi Saül des "marques de flétrissure" que nous avons vues précédemment. Est-ce aussi ton cas mon frère ma sœur (ta soumission) ?

Suite du message "La marque de la flétrissure" – Partie 9

Chapitre 9 La soumission à Dieu ?

Mais quelle soumission ?

Introduction

Nous avons vu hier que le roi David n'a pas été frappé comme le roi Saül de "marques de flétrissure", car il est resté soumis à la volonté de Dieu. Est-ce aussi ton cas mon frère ma sœur (ta soumission) ? Posons-nous quelques questions:

 

9.1 - En quoi suis-je soumis à Dieu ?

Examine-toi toi-même dit la Parole – Le prix de ta victoire (ta soumission)

Maintenant je te pose la question: Et toi mon frère ma soeur, quelle est la valeur de ta soumission à ton Dieu ? En quoi peux-tu prétendre que tu es en train d'accomplir le plan de Dieu dans ta vie et non pas le tien ? T'a-t-il appelé à faire ce que tu es en train de faire, ou bien plutôt ce sont tes aspirations personnelles ? Si c'est Dieu qui t'a appelé, quels ont été les signes ? Nous avons vu dans la partie 5 de ce message qu'un appel de Dieu comporte toujours: 1: Un cœur soumis à Dieu, 2: Une souffrance, 3: Un renoncement. A quoi as-tu renoncé ? As-tu souffert ? Si tu ne sais pas, alors en quoi peux-tu affirmer que tu as été soumis à Dieu ?

Mat 19:27 Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi ; qu'en sera-t-il pour nous ?

 

9.2 - Soumis dans quels projets ?

La grande confusion entre les bonnes œuvres et les grandes orientations de ta vie

Comprenons-nous bien, lorsqu'on parle de projet pour ta vie, on ne parle pas de la couleur de ta salle de bains, ni de la décision d'aller faire les courses au supermarché plutôt que dans les petits magasins, ni même de ton activité de pasteur ou de diacre dans ton Eglise (Assemblée locale), ni même de ta participation volontaire à ce que tu nommes "l'œuvre du Seigneur", mais bien du sens global de ta vie, à partir de son fondement et non pas au sujet des détails, on veut donc parler du choix de ton conjoint, de ton lieu de vie pour ta famille, de ton activité professionnelle, et ce avant même d'envisager ce que tu vas pouvoir faire comme action concrète chaque jour pour ton Dieu. On se comprend ? Autrement dit, si tu crois que ton Dieu attend juste de toi pour ta vie que tu fasses chaque jour des bonnes œuvres plus ou moins nombreuses ou plus ou moins marquantes, ou plus ou moins éclatantes, tandis qu'il te laisserait gérer toi-même tout le reste (comme si c'était des détails), alors tu es gravement dans l'erreur parce qu'en réalité c'est exactement l'inverse, ton Dieu veut conduire les choix importants de ta vie (choix d'un conjoint, lieu de vie, activité professionnelle), et te laisser la liberté dans les détails qui sont en réalité les fruits (les œuvres pratiques quotidiennes). La Bible dit que: Dieu a tout fait pour un but, même le méchant pour le jour du malheur (Prov 16:4) ? Comment veux-tu accomplir la volonté de Dieu si tu ne lui laisses que les détails ?

Phil 2:5-8 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ, il s'est dépouillé lui-même, il s'est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix.

 

9.3 - Je travaille pour Dieu activement

Mon Dieu est forcément satisfait de moi – L'orgueil de ton néant

Question embarrassante: Crois-tu que parce que tu as actuellement une activité dans ton Eglise (pasteur, responsable d'une activité ou autres actions dans des œuvres chrétiennes), alors Dieu t'approuve obligatoirement, et qu'il est forcément satisfait de ta vie ? Si tu crois cela, alors tu es gravement dans l'erreur, car la Bible dit: Ainsi parle l'Éternel : Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir ? Toutes ces choses, ma main les a faites. Voici sur qui je porterai mes regards : Sur celui qui souffre et qui a l'esprit abattu, Sur celui qui craint ma parole" (Esaïe 66:1-2). Pour confirmer que tu es soumis à Dieu, regarde plutôt du côté des fruits de ta vie et examine-toi toi-même: ta vie est-elle sainte, ta vie est-elle pure ? Es-tu consacré à Dieu, ou bien restes-tu attaché à certaines séductions du monde ? As-tu certaines choses de ta vie à cacher, comme ces accès de colère ou cette violence qui réside au fond de ton âme (ou des addictions) ? En clair: ta vie porte-t-elle des "marques de flétrissure" (péché grave persistant, marques de la mort sur ton corps…). Si ces choses persistent dans ta vie malgré tes prières de délivrance, comment peux-tu affirmer que Dieu approuve ta vie ? Etrange non ? Je te laisse méditer ces versets:

Jér 20:7 Tu m’as séduit, ô Eternel, et je me suis laissé séduire ! Tu t’es servi de la force avec moi et tu l’as emporté.

1Jean 5:18 Nous savons que celui qui est né de Dieu ne s'adonne pas au péché, car le Fils de Dieu le protège. Aussi l'esprit du mal ne peut-il rien contre lui.

 

La suite demain

Tu n'es pas encore convaincu ? Alors puisque certaines "marques de flétrissure" peuvent rester invisibles aux yeux mêmes de ceux qui les portent, nous allons évoquer demain des exemples pratiques de "marques de flétrissure" qui vont te permettre de mettre en lumière ton propre égarement. Es-tu prêt(e) pour ton introspection ?

Suite du message "La marque de la flétrissure" – Partie 10

Chapitre 10 Ta flétrissure démontrée par l'exemple

Introduction

Aujourd'hui, nous allons évoquer des exemples pratiques de "marques de flétrissure" qui vont te permettre de mettre en lumière ton propre égarement. Es-tu prêt(e) pour ton introspection ?

 

10.1 - Tu as des idées contraires à la Bible tout en étant chrétien ?

Ou comment la marque du monde reste attachée à toi – Le témoignage de ta propre flétrissure spirituelle

T'est-il arrivé de constater que ton discours est incohérent (bibliquement) ? Je ne parle pas de ta façon incompréhensible de t'exprimer, mais des principes et des règles que tu prônes et que tu enseignes ouvertement, mais qui se révèlent pourtant être en totale contradiction avec l'enseignement de la Bible, tandis que tu prétends par ailleurs aimer Dieu et respecter la Bible ? C'est peu clair ? D'accord, alors je vais prendre quelques exemples concrets:

 

Exemple 1: Prônes-tu la tolérance comme une qualité humaine louable ? Si oui, c'est étonnant car cette idée est totalement contraire à la Bible. En effet, car la Bible nous montre un Dieu totalement intolérant, jaloux et vengeur:

Nah 1: 2 L'Éternel est un Dieu jaloux, il se venge ; L'Éternel se venge, il est plein de fureur ; L'Éternel se venge de ses adversaires, Il garde rancune à ses ennemis.

 

Exemple 2: Es-tu pour "l'ouverture", le rassemblement, le dialogue (entre les religions), c'est-à-dire finalement l'œcuménisme ? Dans la pratique, est-ce que tu condamnes par conséquent tout principe de fermeture (du dialogue), de "séparation", de rupture (entre les religions), c'est-à-dire tout divorce entre religions ? En résumé, si pour toi toutes les autres religions doivent être accueillies et non pas combattues, et qu'il faut "rassembler" ou lieu de "diviser", alors c'est encore une idée totalement contraire à la Bible, puisqu'elle dit ceci:

Mat 10:34 Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. 2Cor 6:17 C'est pourquoi, Sortez du milieu d'eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.

 

Exemple 3: Enseignes-tu que le divorce n'est pas biblique ? Si oui, alors c'est encore étonnant car ne sais-tu pas que c'est Dieu qui l'a lui-même instauré ?

Esaïe 50:1 Ainsi parle l'Éternel : Où est la lettre de divorce par laquelle j'ai répudié votre mère ? Ou bien, auquel de mes créanciers vous ai-je vendus ? Voici, c'est à cause de vos iniquités que vous avez été vendus, Et c'est à cause de vos péchés que votre mère a été répudiée.

 

Exemple 4: Quelle est la réalité de tes fréquentations et qu'est-ce qui réjouit ton cœur quotidiennement ? Je ne parle pas de la "façade" pieuse que tu démontres le dimanche matin à l'Eglise, mais de tes fréquentations réelles, les choses et les gens avec lesquels tu prends plaisir. Par exemple, tes amis sont-ils des gens "du monde" oui ou non ? Ou de quoi est remplie ta vie de chaque jour, qu'est-ce que ton cœur aime (au plus profond de toi-même) ? En regardant bien ta vie, les habits, les plaisirs, les sujets de conversation, les lieux de fréquentations, les émissions de télévision que tu aimes, sont-ils les mêmes que ceux qu'aiment tes amis incroyants ? Si c'est oui, alors c'est encore un signe étonnant, puisqu'il est écrit:

Jac 4:4 Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l'amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu. Prov 4:23 Garde ton coeur plus que toute autre chose, Car de lui viennent les sources de la vie.

 

Exemple 5: La certitude de ton salut. Enseignes-tu que dès que quelqu'un prononce la "prière de la conversion", alors il est définitivement sauvé ? En d'autres termes, crois-tu que ton salut s'acquiert une fois pour toutes au moment-même où tu te convertis, et qu'ensuite tu peux être certain d'aller au ciel quoi qu'il arrive ? Cette idée consiste à penser que celui qui se convertit se saisit en quelque sorte lui-même de son salut ce jour-là ? Comment dis-tu ? Tu dis que cette idée est prônée par la Bible ? Alors si la certitude du salut était "biblique", pourquoi Paul a-t-il écrit ceci aux Philippiens: Frères, Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, je ne pense pas l'avoir saisi (Phil 3:12-14 voir ci-après). Et comment pouvons-nous comprendre le sens des versets suivants ? :

Phil 2:12 Travaillez à votre salut avec crainte et tremblement. 2Tim 2.5 On n’a jamais vu un athlète remporter le prix sans avoir respecté toutes les règles. Apoc 21:7 Quiconque aura remporté la victoire recevra de moi ce don ; je serai son Dieu, et il sera mon fils. Phil 3:12-14 je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ. Ce n'est pas que j'aie déjà remporté le prix, ou que j'aie déjà atteint la perfection ; mais je cours, pour tâcher de le saisir, Frères, je ne pense pas l'avoir saisi.

 

10.2 - Je fais taire ma conscience tout en prétendant que j'obéis à Dieu

Ta religion dérisoire et tragique dit ton Dieu

J'aurais pu encore citer d'autres exemples, parler de ta tolérance à l'adultère, à l'avortement, à la vie maritale (en dehors du mariage), au jeu, à la mode, à l'argent, au succès, au pouvoir, à la cupidité, à l'ambition, à l'orgueil, en réalité il y a de nombreux signes (symptômes) qui constituent de vrais signaux d'alarme de la flétrissure de ta conscience. Alors dis-moi, lorsqu'il t'arrive de constater de telles idées en toi, des pensées ou des raisonnements tels que ceux que nous venons d'évoquer dans ta conscience, c'est-à-dire des raisonnements qui te paraissent justes mais qui sont finalement contraires à la Bible, comment réagis-tu ? Condamnes-tu tes propres pensées ou bien finis-tu par les "tolérer" pour finalement les "justifier" ?... En clair, t'efforces-tu de faire taire ta conscience, tout en prétendant haut et fort que Dieu t'aime tel que tu es (à moins que tu ne t'efforces dans certains cas de cacher certaines choses honteuses, comme par exemple cette addiction au sexe et à la pornographie que tu dénonces officiellement par ailleurs…). Mon frère ma sœur, si ce qui vient d'être dit te parle d'une manière ou d'une autre, si cela te touche et si cela parle à ton âme, alors pas d'hésitation, sois courageux(se), réfléchis et commence à rentrer en toi-même, afin d'implorer la clémence de celui que tu appelles ton Dieu, car il est le seul qui puisse te révéler ces choses, puis te délivrer et te changer véritablement…

Rom 2:22 Toi qui dis de ne pas commettre d'adultère, tu commets l'adultère ! Toi qui as en abomination les idoles, tu commets des sacrilèges ! 13 Ce ne sont pas, en effet, ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés. 3 Et penses-tu, ô homme, qui juges ceux qui commettent de telles choses, et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu ? 5 Par ton endurcissement et ton refus de te repentir.

 


 

La suite demain

Nous allons maintenant évoquer le sens profond de toute cette série de messages ("la marque de la flétrissure"), afin de comprendre ce que le Seigneur veut nous faire comprendre, car il ne s'agit pas uniquement ici de se morfondre en se reconnaissant irrémédiablement mauvais, mais bien de comprendre comment et de quelle manière nous pouvons plaire à Dieu (véritablement), en entrant dans l'accomplissement de son plan à lui pour notre vie…

Suite du message "La marque de la flétrissure" – Partie 11

Chapitre 11 Le but de ce message

Ecoute moi dit ton Dieu

Introduction

Depuis une dizaine de jours, nous évoquons "la marque de la flétrissure", et nous allons maintenant réfléchir sur le sens profond de cette série de messages, dans le but de comprendre ce que le Seigneur veut nous faire comprendre, or le but n'est pas uniquement de nous morfondre en nous reconnaissant irrémédiablement mauvais et pécheurs (quoique ce soit nécessaire), mais bien de comprendre comment et de quelle manière nous pouvons plaire à Dieu (véritablement) dans notre vie, et ceci ne peut se réaliser qu'en entrant dans l'accomplissement de son plan à lui (au lieu du nôtre) pour notre vie…

 

11.1 - Le but de cet avertissement ?

Une prise de conscience pour faire quoi ? – Reviens à moi dit ton Dieu

Comprends mon frère ma sœur que nous nous trouvons actuellement toi et moi dans la même situation que lorsque Paul écrivait à Timothée par des lettres inspirées par l'Esprit de Dieu. Or voici le sens que Paul donnait lui-même à ces lettres:

1Tim 1:5 Le but de cet avertissement est d’éveiller l’amour, un amour venant d’un cœur pur, d’une bonne conscience et d’une foi sincère.

Quand Paul écrit "le but de cet avertissement est d’éveiller l’amour", il ne s'agit pas d'éveiller l'amour "naturel" que tu as envers ton enfant ou ton voisin de palier, mais il s'agit bien d'éveiller en toi "l'amour" comme étant "l'amour qui vient du Père", c'est-à-dire en réalité "l'Esprit de l'amour". Qu'est-ce que cela change ? En clair, toute écriture inspirée de Dieu doit éveiller en toi une sorte de "flamme" qui correspond à ce que l'Esprit de Dieu veut lui-même produire en toi. C'est pourquoi tu peux reformuler le premier verset comme suit: "Le but de cet avertissement est d’éveiller en toi l'Esprit de Dieu (ici l’amour)". Tout cela pour dire quoi ? Mon frère ma sœur, si tu as lu cet enseignement, c'est pour un but précis de ton Seigneur, et ce but est en réalité la révélation et l'accomplissement d'un profond mystère, qui est: "Réveiller l'Esprit qui dort en toi". D'autres passages de la Bible traduisent le même mystère ainsi:

Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d'entre les morts, Et Christ t'éclairera. Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive, Et la gloire de l'Éternel se lève sur toi (Eph 5:14, Esaïe 60:1).

Comprends ici que la Parole de Dieu est pour tout le monde, mais qu'elle ne produit pas le même effet sur tous les hommes (et femmes). C'est pourquoi il est de la responsabilité de celui qui annonce d'annoncer la Parole, comme de celui qui écoute d'écouter la Parole, mais il reste de la responsabilité de l'Esprit (de Dieu) de révéler à chacun le mystère de la Parole (de Dieu), tu comprends ? Maintenant, tu te demandes à quel moment tu vas être concerné pour agir et ce que tu as à faire toi devant Dieu ? Alors écoute maintenant la suite…

 

11.2 - Laisser réveiller l'Esprit qui dort en toi ou bien laisser agir la révolte

Jézabel je t'aime ou bien Jézabel je te chasse ?

Mon frère ma sœur, si quand tu as lu les messages précédents tu as pu constater dans ta propre vie des "marques de flétrissures" telles que celles que nous avons évoquées dans les chapitres précédents, alors comprendras-tu que la lecture du présent message d'avertissement constitue une confrontation directe de l'Esprit de Dieu à ton propre esprit à toi, et que la question à te poser maintenant est celle-ci: vas-tu te laisser confronter par ton Dieu et répondre à son appel, ou bien préféreras-tu lui résister et manifester ainsi l'esprit de Jézabel (l'esprit de la supériorité à Dieu) ? En d'autres termes, accepteras-tu de te soumettre à l'appel de ton Dieu ou bien préféreras-tu nier tous ces signes et placer ta propre volonté au-dessus de la sienne (ce qui constitue le péché d'orgueil de Lucifer) ? Sache que paradoxalement, si tu optes pour cette révolte, c'est que tu décides en réalité de te laisser aller à ta nature charnelle (par nature révoltée contre Dieu), (je veux dire que ce qui te parait être une action est en réalité une inaction), mais que si tu optes pour la soumission (à Dieu), alors tu décides en réalité de résister (renoncer) activement à ta propre nature (c'est une action réelle), et c'est ce renoncement qui va permettre à ton Dieu d'agir en toi dans le but de te transformer.

1Pi 5:6-10 Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu. Votre adversaire, le diable, rôde. Résistez-lui avec une foi ferme. Le Dieu de toute grâce, qui vous a appelés en Jésus Christ à sa gloire éternelle, après que vous aurez souffert un peu de temps, vous perfectionnera lui-même, vous affermira, vous fortifiera, vous rendra inébranlables.

 

11.3 - C'est moi qui te confronte et c'est moi qui te juge dit ton Dieu

Et toi n'utilise-pas ta liberté pour me résister et te tuer – La résistance des stupides les tue

Cette confrontation constitue l'appel même de Dieu pour toi aujourd'hui. Comment dis-tu ? Tu doutes que Dieu soit réellement en train de te lancer cet appel aujourd'hui à toi ? Alors lis encore la suite, car les signes de l'appel de Dieu vont se manifester maintenant devant tes yeux: En effet, nous venons de dire que c'est ton renoncement (à toi-même) qui va permettre à Dieu d'agir en toi. Or, tu peux constater et comprendre par toi-même que ce renoncement produit en toi une souffrance et que cette souffrance-là est elle-même le signe concret de la réalité de ta soumission à Dieu, puisque tu renonces à ta propre volonté, d'accord ? Alors, ces 3 signes ne correspondent-ils pas justement à l'enseignement que nous avons reçu dans la partie 5 du présent message au sujet de l'appel de Dieu, puisque nous avons dit que les 3 signes qui confirment l'appel de Dieu (par opposition à l'appel de notre propre chair) sont: 1: Un cœur soumis à Dieu, 2: Une souffrance, 3: Un renoncement. Alors mon frère ma sœur, "Veux-tu vraiment être guéri ?" comme demandait Jésus à l'aveugle ? Le Seigneur attend maintenant ta réponse, c'est à toi…

Apoc 3:20-22 Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. 21 Celui qui vaincra, je le ferai asseoir avec moi sur mon trône, comme moi j'ai vaincu et me suis assis avec mon Père sur son trône. 22 Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises !

Prov 1:32-33 Car la résistance des stupides les tue, Et la sécurité des insensés les perd ; 33 Mais celui qui m'écoute reposera avec assurance, Il vivra tranquille et sans craindre aucun mal.

 

La suite demain

Demain nous verrons pourquoi c'est si grave de ne pas être soumis à Dieu et quel est le signe véritable de l'insoumission à Dieu.

 

 

1 parole pour mon peuple – www.1parolepourmonpeuple.net – Des messages de Dieu pour son peuple – Abonnez-vous à la newsletter sur le site

 

ATTRIBUTIONS - DROITS D'AUTEURS - CREDITS PHOTO

Images

zagart701 / pt.123rf  |  Ruud Morijn / pt.123rf  |  Mariya Akhmadalieva / pt.123rf

Date de dernière mise à jour : 10 Oct 2015